Официален блог на WebEKM EKM очаквайте сайта онлайн скоро.

Download Free Templates http://bigtheme.net/ free full Wordpress, Joomla, Mgento - premium themes.

[DOSSIER] Compte-rendu de la Paris Games Week 2018 !

Écrit par Brutal le .

A moins que vous ne sortiez jamais de chez vous et que vous soyez totalement hermétiques à l’information de quelque source que ce soit, vous n’êtes pas sans savoir que le weekend dernier et début de cette semaine se tenait la Paris Games Week 2018 au parc expo de Paris.

Comme chaque année, c’est l’occasion pour les constructeurs, les développeurs et pour ainsi dire tous les acteurs majeurs du monde vidéo ludique de présenter le matos dernier cri, les jeux en cours de développement, les portages, mais aussi d’annoncer leur calendrier pour les mois à venir, d’organiser des concours voir même de présenter leur fer de lance e-sport pour certains. Autant dire qu’il y a matière à faire pour les joueurs que nous sommes et ce dans absolument tous les domaines du jeu que ce soit rétro ou actuel et inutile de vous dire que le rendez-vous est devenu un incontournable au fil des années. C’est aussi l’occasion pour les fans de faire de belles rencontres avec les animateurs, les Youtubers et joueurs pro.

Pour Anteverse, le timing était serré. Obligations personnelles oblige, nous n’avons pu être présents que lors de la conférence de presse pré PGW et le lundi 29 pour couvrir l’évènement. Autant vous dire que nous n’avons pas chômé et on vous rapporte quelques photos et quelques infos croustillantes. Nous avons quand même réussi à tester beaucoup de jeu et nous avons dû affronter la foule, nous batailler sévère contre les zombies posté aux endroits stratégiques (Days Gone)… marcher sur des tonnes de cadavres et jouer des coudes en file d’attente. Enfin bref inutile de vous préciser que c’est pour vous qu’on l’a fait et si c’était à refaire… Banco !

Premier test de la journée, et pas des moindres puisque nous sommes tombés directement dans les bras du stand Koch Media. Vraiment hyper bien placé, le stand se trouvait directement à la sortie de l’escalier principal, donc premier stand en arrivant avec en test le très très attendu Metro Exodus. Vous le savez ici nous sommes fan de la série inspirée des romans de Dmitri Glukhovsky et pouvoir enfin mettre la main sur ce jeu était plutôt cool. Premières impressions positives, le jeu est beau même si ne casse pas trois pattes à un canard. Ambiance post apocalyptique très immersive (on est proche d'un S.T.A.L.K.E.R Shadow Of Tchernobyl), un système de craft bien pensé et des combats rythmés. On retrouve donc Artyom avec un arsenal un peu plus étoffé avec notamment l’ajout d’une arbalète à la Daryl de The Walking Dead pour une approche plus furtive des combats. Perso j’ai toujours un faible pour les approches furtives, même si elles finissent toujours en cacophonie. Malheureusement, le quart d’heure du test ne suffira pas à se faire un avis concret et il en va de même pour tous les jeux testé ce lundi alors pour un avis plus poussé on vous donne rendez-vous à la sortie du jeu.

Metro - Exodus (PC, PS4, XBOX ONE)

Second test majeur qui vient juste derrière le test des portages Nintendo Switch de Dark Souls et Diablo 3 (fanboy ? j’assume !), il s’agit bien évidement de Darksiders 3. Je vais être honnête, il s’agit d’un jeu que j’attendais beaucoup ayant adoré le premier (un peu moins le deux). J’ai vite déchanté car j’ai trouvé la démo jouable plutôt moyenne pour ne pas être méchant. Le gameplay est un peu vieillot, les mouvements sommes toutes assez rigides, graphiquement c’est beau mais pas fou et puis la prise en main n’est pas très intuitive. Le double saut n’est pas… comment dire ?... n’est pas vraiment un double saut puisque le personnage se contente à la seconde pression de faire un salto sans gain de hauteur. Il m’est arrivé plusieurs fois pendant le court test de ne pas réussir à escalader tel ou tel partie à cause de ce saut foireux. Je suis donc passé à autre chose car le temps nous était compté.

 Dark Souls Remastered  (Nintendo Switch)

DIABLO 3 - Eternal Collection (Nintendo Switch)

 Darksiders 3 (PC, PS4, XBOX ONE)

Troisième gros test de la journée (on vous passe les Ace Combat etc…) avec encore un jeu très attendu ici à la redac’ (et qui ne devrait plus tarder à rejoindre ma collection), j’ai nommé Call Of Cthulhu. Rien à voir avec la grosse prod’ d’Activision, puisqu’il s’agit d’un jeu type RPG/Survival sur fond d’enquête policière. Gros coup de cœur ici, j’ai vraiment été conquis par le peut que j’ai pu faire. Grosse ambiance, un Cthulhu à la voix ténébreuse et puissante comme on pourrait l’imaginer, un village complétement perché, une intrigue intrigante (sans déc’ ?) et une réalisation artistique vraiment top ! Je conseille vivement aux fans de jeux types Outlast et Dishonored mais aussi aux curieux et aux fans du grand ancien. Et puis c’est Cyanide Studio qui est derrière le jeu (non, rien à voir avec le titre de Metallica) et c’est français !

Call Of Cthluh (PS, PS4, XBONE ONE)

Après une journée bien remplie, c’est au tour de Days Gone de passer entre mes mains. Au début il nous était annoncé 2h30 de queue, on a failli se décourager, mais une charmante hôtesse (vous ais-je dis que les hôtesses étaient charmante ? Bon… elles l’étaient.) nous renvoie vers un accueil pour faire valider mon abo PS+ et accéder à une file d’attente spéciale. Gain de temps 1h ! Merci Sony.

Après donc 1h30 de queue vient enfin notre tour pour tester l’un des jeux les plus attendus de cette génération de consoles. D’ailleurs je peux dire sans trop prendre de risque qu’il s’agissait, avec quelques autres blockbusters, d’une des files d’attente les plus remplies.  Nous avons eu le droit de tester deux missions. La première semble tout droit tirée de la trame principale. On incarne bien évidement le héros, et nous devons aider notre ami qui à priori fait partie de notre MC à ramener des pièces détachées, surement dans notre camp. Première impression, le jeu est propre, j’ai eu un peu peur car le studio en charge du développement n’est pas si gros que ça mais j’ai vite été rassuré. On arrive près d’une station essence et à nous le choix de s’infiltrer discrètement dans les baraquements ou plutôt foncer dans le tas. Inutile de dire que la première option est la meilleure.  C’est l’occasion de se plonger dans l’ambiance du jeu qui n’est pas sans rappeler The Last Of Us autre exclu Sony de l’époque PS3 mais aussi de faire un point sur le gameplay, pad en mains. La jouabilité est plutôt souple, le personnage réponds bien et les commandes sont intuitives, il ne faudra pas des heures avant de s’habituer à notre personnage et c’est plutôt positif quand on sait ce qui nous attends. On a le droit à un arsenal assez complet, au menu pour les cadavres, armes de guerre, arme de poing, cocktail molotov, napalm etc… Rien de bien foufou mais c’est le minimum syndical. Gros point pour l’ambiance générale, défoncer les ennemis isolés à coup de batte de baseball, c’est top mais la violence du titre monte d’un cran quand il faut se défaire des enfants qui nous attaquent.

La seconde mission ressemble plus à une activité annexe. Nous sommes envoyés sur un terrain ou une centaine d’ennemis rassemblés dans une fosse ouverte nous attendent. Le but vous vous en doutez c’est de tuer tout le monde. Encore un arsenal bien fournis, et aussi quelques citernes et bidons d’essence disséminés çà et là, des containers ouverts et tout un tas d’autres éléments susceptibles de vous aider à réduire le nombre de têtes à zéro. Et il faudra bien étudier le terrain car les ennemis, à l’instar des zombies de 28 Jours Plus Tard, courent, mais courent vite ! Un moment d’inattention et c’est toute une horde qui vous tombe dessus, la mort sonne à votre porte…

Un mot sur l’aspect technique du jeu. La réalisation est franchement bonne mais n’est pas encore exempt de défauts. Par exemple, lors de la cinématique qui clôture la mission principale, le jeu saccade, chute de framerate etc (et sur PS4 Pro qui plu est)… c’est d’autant plus bête que quand il y a 100 ennemis à l’écran, le jeu ne souffre de quasi aucun défaut. Je dis bien quasiment car nous avons eu quand même de petits ralentissements notamment sur les grosses phases d’action. Il a été judicieux de la part du studio de décaler la sortie. Le temps de peaufiner tout ça mais aussi de laisser les portefeuilles des joueurs respirer un peu après la sortie de tous les gros hits du moment. 

Days Gone (PS4)

Concernant l’organisation du salon en elle-même. On est vraiment bien accueillis, tout est très bien organisé et malgré la foule immense à aucun moment nous n’avons ressenti le sentiment d’oppression. L’entrée s’est faite de façon fluide que ce soit pour les visiteurs, les exposants ou la presse. Attention à l’échelle du salon bien évidement. Pas trop de difficulté pour s’orienter dans le salon, tout était très bien catégorisé et signalé.  Même l’accès aux stands de restauration et aux toilettes n’était pas saturé même aux heures de pointe. Mention spéciale aussi pour tous les stands qui ont misés sur l’accessibilité aux jeux vidéo.

Une bien belle édition cette année encore avec une multitude de jeux à tester, d’animations, de concours. L’accueil des équipes des différents représentants est au top. On remercie encore l’organisation pour nous avoir accordé leur confiance une année de plus.

LOGO PGW2018

Onlain bookmaker bet365.com - the best bokie

Commentaires