Официален блог на WebEKM EKM очаквайте сайта онлайн скоро.

Download Free Templates http://bigtheme.net/ free full Wordpress, Joomla, Mgento - premium themes.

Blackrain - Released

Écrit par Florane le .

Avant toute chose,  je ne peux m'empêcher de saluer la pugnacité de tout groupe français qui s'essaie - avec plus ou moins de réussite - à jouer du hard rock dans notre bel hexagone qui valorise plutôt le verbe fleuri à la puissance des décibels! Ne serait-ce que parvenir à jouer, se produire (ou s'auto produire) puis se faire distribuer son album par un label est une vraie gageure…
 
BlackRain fait désormais partie des rares élus qui n'en sont plus là et qui comble d'ironie sont même parvenus à réaliser tout rêve commun d'un groupe régional : des tournées internationales avec des groupes d'envergure,  et enregistrer aux States! Cependant, il faut toutefois reconnaitre que le rock ne faisant pas partie de notre culture musicale, le plagiat des groupes anglo-saxons fut souvent de mise, jetant un discrédit certains sur nombre d'entre eux… BlackRain, aurait pu au premier abord s'apparenter à cette catégorie que l'on soupçonne bien trop étiquetté et influencé pour se démarquer avec son propre style. Ils ne peuvent renier qu'ils ont allègrement puisé dans l'aquarium des 80's, que ce soit aussi bien niveau look, que musique ! Et pourtant, après plus d'une décennie d'existence ce groupe de jeunes provinciaux a surpris son monde en parvenant à se faire repérer et produire  par Jack Douglas, pointure dans le milieu pour ses coopérations avec Aerosmith pour ne citer qu'eux. Congratulations !
 
Soyons honnêtes : qui aurait parié un dollar sur ce jeune groupe surlooké et assez "brouillon" (désolé du terme) à ses premières heures et qui a pris le risque ultime de se faire vilipender en s'exposant dans une émission grand public qui aurait pu les évincer définitivement du circuit ? Ne serait-ce pas ça le miracle qui touche parfois de jeunes prodiges, sans doute nés sous une bonne étoile…car fait rare, non seulement cette participation les a promu, mais en plus le public a suivi ! Pour les avoir vu en première partie de Gotthard en 2014, il faut leur reconnaitre une sacrée énergie communicative et une réelle performance scénique, leur prestation étant particulièrement bien ficelée et honnêtement servie par des musiciens qui se donnent à fond. 
 
Parlons donc de  "Released", 5ème opus de ce jeune combo, - enfin plus si jeune…dont "Back In Town" ouvre la voie. Un titre certes attendu, classique rock mais rondement mené et incisif qui atteste tout de même d'une certaine maturité. "Mind Control" (titre phare) et "Killing Me" s'ensuivent et s'inscrivent de facto avec ses couplets très inspirés et refrains entrainants dans la lignée de Bon Jovi période "Runaway".
 
"Run Tiger Run" et "Home" ne sont pas sans rappeler Placebo par le timbre de voix (un poil nasillarde, ben si faut le dire parce que ça peut irriter à la longue certaines oreilles plus sensibles que d'autres) et ses arrangements, deux hymnes pop rock fort sympathiques ! Le titre  "Words Ain't enough" avec son refrain racoleur juste ce qu'il faut dans la pure veine du Glam rock façon Warrant version "Cherry Pie" and consort…conforte que BlackRrain propose avec brio un bon rock à filles … et pas de méprise c'est bien un vrai compliment !
 
Alors bien sûr on n'y découvre aucune grande originalité, mais c'est enjoué, carré, équilibré, mélodique et surtout on reconnait sans coup férir les sources d'inspiration majeures du combo ce qui n'est guère déplaisant. Au final on peut constater que "Released" propose un panel de compos abouties et actuelles,  tout en nuances avec cette touche 80's qu'on a toujours plaisir à retrouver… 
Un petit bémol quant à la durée et au nombre de titres :  à partir de "Fade To Black" le rythme s'essouffle et la magie n'opère plus aussi bien malgré une belle tentative d'élargir son panel vers un hard rock moins festif et plus ciselé sur "For Your Love"
 
Pour conclure, BlackRain confirme les essais déjà bien concluants au demeurant de ses précédents albums, et mérite une attention toute particulière de leur ascension qui vraisemblablement n'est pas en passe de s'arrêter et c'est tout le mal qu'on puisse leur souhaiter. A voir ou revoir sur scène entre autre au Download Festival à Paris en juin prochain.
 

Onlain bookmaker bet365.com - the best bokie

Commentaires