Официален блог на WebEKM EKM очаквайте сайта онлайн скоро.

Download Free Templates http://bigtheme.net/ free full Wordpress, Joomla, Mgento - premium themes.

Decline Of The I - Escape

Écrit par Antephil le .

Même en étant un afficionnado de longue date du black metal et en ayant vu le style évoluer (dans le bien et le mal), je n'ai jamais trop prêté attention à un sous genre pourtant très populaire, le post black metal. Je serais même incapable de citer des groupes du genre, à part Regarde Les Hommes Tomber. Mon besoin en matière de black metal se trouvant parmi les groupes les plus violents, vindicatifs et ésotériques.

J'étais donc plus porté à passer outre Decline Of The I, pour conseiller un groupe plus dans mes goûts les plus ancrés dans mon quotidien. Alors pourquoi rédiger ces lignes pour parler du projet Francilien ? Eh bien tout simplement le feeling et des compos qui se dévoilent sous diverses facettes, mais bien sûr toutes portées sur le désespoir et la tristesse.

"Disruption" ouvre l'album, avec un titre que l'on pourrait qualifier de basique, pour accrocher le fan du genre. Ensuite, on dévoile toute la recherche artistique de "Decline Of The I" avec "Enslaved By Existence", puissant et lyrique, qui élève l'auditeur avant de le rattraper en plein vol, pour le projeter violemment dans un sol boueux, accompagné d'incantations primales. Puis on nous rappelle que l'album est un rejeton du black metal, à coup de blast beats où l'invasion lyrique reprend de plus belle, pour de nouveau convoler parmi les titres malsains qui ornent "Escape". Des bribes de dialogues dépressifs s'insinuent entre les riffs, comme sur "Organless Body" où se cotoient une conversation entre envie de meutre et de suicide.

Je ne suis donc pas un familier du post black, alors il me sera difficile de dire si l'entièreté de  "Escape" se veut aussi bon, voir meilleur que ses anciennes traces discographiques. Mais cette auraison funèbre aura capté toute mon attention au gré de ce qui aurait fait une parfaite B.O. pour le métrage Begotten. Entre violence propre au black metal, moments bien doom, Decline Of The I ne doit pas réinventer le style, mais je conseille aux fans du genre (et d'Hypno5e)  d'y jeter une oreille. Pour ma part, je me prend à souhaiter que Decline Of The I décuple sa forme lyrique et épique, tant cet élément aura été magistralement intégré à la musique du groupe et ne demande qu'à se développer. En attendant, fans de black et de musique dépressive, je ne peux que vous conseiller cet échappatoire au quotidien.

Onlain bookmaker bet365.com - the best bokie