Официален блог на WebEKM EKM очаквайте сайта онлайн скоро.

Download Free Templates http://bigtheme.net/ free full Wordpress, Joomla, Mgento - premium themes.

Atillery - The Face Of Fear

Écrit par Antephil le .

Les Danois d'Artillery font parti des fondateurs du thrash metal dés 1985 avec l'excellent "Fear Of Tommorow" mais qui comme beaucoup de ses confrères en jean et bermuda n'ont pas réussi a franchir le cap des années 90 malgré un petit essai d'incursion a la fin de la décennie avec "B.A.C.K" en 1999 avant de déposer les armes et de tenter un retour manqué en 2009 avec "When Death Comes" et "My Blood" en 2011. S'ensuit une intense réflection pour un nouveau retour en 2016 pour le sympathique "Penalty By Perception".

Artillery a décidé de maintenir le cap avec la nouvelle cartouche "The Face Of Fear", qui annonçons le dés a présent figure parmi les meilleurs offrandes qu'ai pu concocter le groupe depuis ses débuts, ce qui était loin d’être gagné pour les quinquagénaire. Ce retour fracassant ne doit rien au hasard et peu fortement remercier "Hardwired… To Self-Destruct" de Metallica d’être passé par la depuis l'opus précédent et qui a revigoré le processus de création des Danois. Dés "The Face Of Fear" dont l'intro renvoie fortement a "Hardwired" des four horsemen l'on sent clairement l'influence du dernier album en date de Metallica dans lequel Artillery a su extraire le meilleur du mix heavy/thrash ! Mention également au vocaliste Michael Bastholm Dalh qui par sa puissante prestation aura fortement aidé ses comparses à se dépasser.

"The Face Of Fear" se dote d'un énorme riffing de bout en bout que ce soit pour les titres purement speed avec "The Face Of Fear", "Crossroads To Conspiracy", "Sworn To Utopia", "Through The Age Of Atrocity" et "Preaching To The Converted" (dont ces deux derniers titres renvoie eux au meilleur du Testament des 90's) ou les plus modérés "New Rage", "Thirst To The Worst" (qui transpire Metallica par tous les pores et son apogée épique) et dont on retiendra surtout la puissante power ballad "Pain" ou Michael se lache sans retenue. Mention spéciale également aux soli de Michael et Morten Stültzer que l'on a rarement senti aussi inspirés et qui n'ont rien a envié a Kirk Hammet dont l'ombre plane fortement ('"The Face Of Fear" et "Through The Ages Of Atrocity" pour ne citer qu'eux) et au nouveau batteur Joshua Madsen qui abat ici un travail impressionnant. Le seul bémol que l'on retiendra au final de "The Face Of Fear" est le presque inutile instrumental aquatique "Under Water", mais c'est ici vraiment chipoter sur un détail minime.

Artillery surprendra donc ses fans avec la quasi meilleur album de sa longue carrière et ne pourra que faire adhérer a sa cause les fans de Metallica et ceux ayant fortement apprécier "Hardwired...To Self-Destruct" au coté duquel "The Face Of Fear" se place comme l'un des must du genre de ces dernières années.

note4 5

 

Onlain bookmaker bet365.com - the best bokie