Официален блог на WebEKM EKM очаквайте сайта онлайн скоро.

Download Free Templates http://bigtheme.net/ free full Wordpress, Joomla, Mgento - premium themes.

Mystifier - Protogoni Mavri Magiki Dynasteia

Écrit par Brutal le .

Mystifier revient sur le devant de la scène après dix-huit ans d’absence. En effet depuis 2001 et "Profanus" leur quatrième album, le groupe était seulement apparu sur quelques compilations, vidéo etc mais rien de concret jusqu’à aujourd’hui. C’est en 89’ que le groupe voit le jour avec sa première demo et trente ans plus tard le groupe est encore là pour nous proposer son black/death occulte et suintant. Ca s’annonce plutôt bon pour les fans de la première heure et c’est aussi l’occasion pour ceux qui ne connaissent pas de se plonger dans l’univers des brésiliens.

Le cinquième album du groupe qui sort chez Season Of Mist, nous gratifie d’un artwork putride à souhait assez cool même si on connait déjà la recette. Il nous plonge directement dans le bain et on sait tout de suite à quoi s’attendre. Le premier titre, gentiment nommé "Protogoni Mavri Magiki Dynasteia" du nom de l’album se veut plutôt sobre avec une intro assez lente et un chant caverneux bien appuyé. Les cris qui parsèment le titre viennent renforcer l’ambiance glauque et malsaine et sont judicieusement placés. Pour être honnête à la première écoute je n’ai pas été très fan mais à la seconde (puis aux autres) je dois dire que je suis vraiment conquis. Le chant est vraiment cool et à mon sens il est le point central de Mystifier. Les petits plats sont mis dans les grands et rien qu’à ce niveau, le groupe se démarque de bien des autres avec une ambiance réellement lourde et oppressante mais aussi une variation dans le chant  bien trop rare habituellement. Ici on ne déconne pas avec l’ambiance et on voit bien que les gars en ont sous le coude. C’est du très lourd.

Pour ce qui est du reste, on notera une basse bien présente comme par exemple sur "Weighing Heart Ceremony", "Witching Lycantrhopic Moon" et tous les autres en fait. Nous avons aussi le droit à une rythmique bien carrée et un riffing simple mais efficace comme sur l’excellent Akhenaton brutal à souhait mais toujours bien exécuté. "Six Towers Of Belial’s Path" se veut bien groovy et déclenche en nous cette envie incontrôlable de bouger violement la tête. C’est en général un signe qui ne trompe pas et c’est à ce moment qu’on se dit « putain c’est du tout bon ! »  Les guitaristes auront aussi le droit à de petits solos bienvenus (même si personnellement je ne suis pas fan). La petite introduction de "Thanatopraxy" fait son petit effet aussi et vient un peu casser le rythme à l’instar de "Chiesa Dei Bambini Molestati" et son chant « clair » qui prouve une fois de plus que le groupe mets tout en œuvre pour varier les plaisirs.

Dans le fond, le disque ne révolutionne pas le genre mais il a le mérite d’apporter un peu de balloches à la scène actuelle et le groupe assume pleinement son style. Mystifier revient 18 ans après, lâche sa bombe sans complexe et mets les choses au clair avec un opus généreux (on s’approche doucement de l’heure de lecture mine de rien) et varié. Bien évidement on recommande chaudement. 

note4

Onlain bookmaker bet365.com - the best bokie