Официален блог на WebEKM EKM очаквайте сайта онлайн скоро.

Download Free Templates http://bigtheme.net/ free full Wordpress, Joomla, Mgento - premium themes.

Asylum Pyre - N°4

Écrit par SataNico le .

Quatre ans après un très riche "Spirited Away", lorgnant sur l'ambiance des Miyazaki, les parisiens d'Asylum Pyre reviennent avec un nouvel opus sobrement intitulé "N°4". Après Ghibli, serait-ce une référence à Chanel ? Et le moins qu'on puisse dire c'est que l'évolution est de taille ! Que vous ayiez aimé ou non le précédent opus n'a donc que peu d'importance, il s'agit ici d'une toute nouvelle configuration pour le groupe.

Le changement de line up, assez conséquent, change la nature même du groupe. A commencer par sa frontwoman. Pour succéder à Chaos Heidi, c'est désormais Oxy Hart qui est derrière le micro. Le moins qu'on puisse dire, c'est que ça n'a plus grand chose à voir, le groupe va perdre des fans, sans doute, mais va aussi en gagner de nouveaux ! Différent n'est pas nécessairement synonyme de moins bon... Ni de meilleur d'ailleurs. Hormis le guitariste Johann Cadot, on ne retrouve plus tellement le style d'avant. On est passé d'un metal un peu progressif à de l'electro indus, avec des références allant d'Amaranthe à Rob Zombie. On retrouve pas mal de Maria Brink d'In This Moment chez Oxy également.

Mais passé le choc d'avoir un groupe totalement différent, est ce que c'est bien en fait Asylum Pyre 2.0. ?? Et bien franchement : oui !! Si l'album est sans doute moins varié que le précédent, ce n'est pas forcément un mal car il suit une ligne directrice à laquelle il se tient. Mais une ligne directrice assez souple tout de même et renforcée par un chant très puissant, alliant mélodie et technicité et ce dans différents styles, y compris le rap ! L'étonnant charisme de la nouvelle vocaliste jouant sans doute à 50% dans l'intérêt de l'album. Enlevez là, ça reste très bon... Mais plus conventionnel.

L'album se suit sans déplaisir, sans avoir besoin de skipper de pistes et s'offre même la présence de Yannis de Beast In Black. Derrière le côté electro énoncé précédemment, on retrouve l'énergie du Power Metal, alliée à une mélancolie gothique et à une efficacité pop. On regrettera juste la standardisartion des titres, aux structures relativement similaires.

Je vais être honnête, auparavant, je n'avais jamais trop prêté attention à Asylum Pyre, n'y jetant qu'une oreille discrète à l'occasion. C'était un groupe que je trouvais sympa, mais noyé dans un océan de groupes similaires. Cette nouvelle mouture offre plus de personnalité et à défaut d'être foncièrement original (ça ressemble pas mal à du Amaranthe par moments), c'est hyper efficace. Dans le cadre du metal français, c'est même une espèce rare, à protéger donc !

 
note4

Onlain bookmaker bet365.com - the best bokie