Официален блог на WebEKM EKM очаквайте сайта онлайн скоро.

Download Free Templates http://bigtheme.net/ free full Wordpress, Joomla, Mgento - premium themes.

Disowning - Human Cattle

Écrit par Brutal le .

Diswoning est un groupe franco-canadien de death technique. C’est Xenokorp qui est en charge du premier album du groupe sobrement intitulé "Human Cattle". Il est vrai que dans le style, les nouvelles sorties ce n’est clairement pas ce qui manque. Vous n’avez qu’a faire le test sur Youtube et tapez donc « Technical Death Metal » dans la barre de recherche et vous verrez un peu qu’il y a vraiment de tout et de rien, de temps en temps un petit truc qui sort du lot mais difficile de se faire entendre parmi la pléthore de vidéos disponibles. Mais Xenokorp c’est aussi et surtout un synonyme de qualité, ce sont donc les yeux fermés que l’on se plonge dans cette nouvelle production.

L’album débute sur "Ghost Area", un titre assez brutal et direct mais aussi bien groovy et mélodique ce qui pose d’entrée les bases de ce que sera "Human Cattle". Le groupe nous gratifie donc d’un death technique classique, sans concessions à l’image d’"Inner Emptiness" véritable rouleau compresseur mais aussi relativement varié comme par exemple avec l’excellent "Another Piece In My Collection" qui apporte un véritable bol d’air à l’ensemble et ralenti volontiers le rythme pour laisser l’auditeur reprendre ses esprits. J’ai la méchante impression que là où le groupe excelle c’est justement dans la variation et plus particulièrement sur les passages un poil plus calme, "Suffocated By My Walls" est un bon exemple. Le titre est très inspiré des formations de l’époque comme en tout début de piste (ou j’ai personnellement l’impression d’entendre du Massacra niveau batterie) avec des passages vifs, une introduction extrêmement bien mise en valeur et une agressivité palpable. La seconde moitié du titre ralentie drastiquement le rythme et couple le tout avec des trémolos ultra dynamiques, un chant heavy et caverneux et un petit solo topissime. C’est du grand art. A cela on ajoute une basse omniprésente, digne des plus grands avec quelques grooves bien sentis ainsi qu’une rythmique à toute épreuve, c’est carré, c’est varié et c’est propre. Bien évidement coté production, on est dans les standards actuels et cela contribue grandement à obtenir malgré tout un ensemble assez homogène.

On ne peut que recommander Disowning car le groupe met tout en œuvre pour sortir du lot et cela fonctionne. A l’heure où les formations se noient les unes sous les autres, Disowning nous montre qu’ils en ont sous le coude. Ici pas de chichis, on ne cherche pas la course à la technique ou l’overdose de contenu, non, on reste sobres et efficaces. Les membres apportent chacun leur savoir-faire, forts de leur expérience et ce malgré la distance qui les sépares. Chaque instrument est parfaitement maitrisé mais sans trop en faire non plus. Les quelques petits solos raviront les plus mélomanes d’entre nous et les plus bourrins en reprendrons bien une petite dose. 
 
 
note4

Onlain bookmaker bet365.com - the best bokie