Официален блог на WebEKM EKM очаквайте сайта онлайн скоро.

Download Free Templates http://bigtheme.net/ free full Wordpress, Joomla, Mgento - premium themes.

Hérédité

Écrit par Antephil le .

L’esprit encore marqué par le dérangeant The Witch paru en 2015, les producteurs du film de Robert Eggers remettent le couvert de l’horreur métaphysique en donnant libre court au réalisateur Ari Aster pour son Hérédité.  The Witch n’est donc pas loin de ce drame familial surnaturel, tant l’ambiance et l’installation de l’angoisse se feront par palier. Mais là où le film de Robert Eggers restait assez unique dans son traitement, Hérédité se place dans la droite lignée d’un Rosemary’s Baby, La Sentinelle des Maudits ou plus récemment du Lords Of Salem de Rob Zombie.

Si l’angoisse est une nouvelle fois maintenue de main de maître, quelques lacunes de scénario viennent ternir quelque peu le tableau, avec une mise en en route assez longue et un brin trop grotesque dans le placement de son élément horrifique (le funeste décès d’un protagoniste). Mais une fois la première heure passée, la seconde voit donc Hérédité se placer parmi les meilleurs films d’horreur de 2018 et l’un des plus surprenants, rappelant même fortement le meilleur de M. Night Shyamalan . Contrairement à The Witch (avec qui Hérédité partage donc certaines thématiques), qui se voyait tout en retenu pour son jeu d’acteur, ici la crise de nerfs  et les cris sont à leur paroxysme. D’autant plus pour  l’actrice Toni Colette au bord de la rupture d’anévrisme dans de nombreuses scènes, contrebalançant la performance crédule et perdue de Gabriel Byrne face au événements et aux déchirement de sa famille.

La première heure pourra donc faire défaillir un grand nombre, mais le spectateur sera gratifié d’un final  envoutant, en élevant d’un cran la métaphysique dont la barre avait été déjà placée haute par The Witch, où tous les éléments prendront enfin un sens et dénouant un scénario un brin trop confus jusque la et élèvera Hérédité au  grand film d’horreur (même si celui pourra beaucoup diviser) du genre de ces dernières années avec The Martyrs, The Witch, Ghostland et Mother! Supprimant les jump scare putassiers pour n’en garder que l’essence la plus dérangeante qui soit. On attend donc de découvrir de quelle manière les producteurs Kevin Scott Frakes et Lars Knudsen nous surprendront la prochaine fois et si ces derniers pourraient ne pas commencer à concurrencer sérieusement les productions Blumhouse (Insidious, The Conjuring, Annabelle).

note4

Onlain bookmaker bet365.com - the best bokie