Официален блог на WebEKM EKM очаквайте сайта онлайн скоро.

Download Free Templates http://bigtheme.net/ free full Wordpress, Joomla, Mgento - premium themes.

Area 51

Écrit par Antephil le .

Oren Peli a frôlé le statut d'incontournable du cinéma horrifique après avoir réalisé le hold-up financier de Paranormal Activity en 2007 et réitérant le succès planétaire du Projet Blair Witch dans le créneau du found footage. Auréolé de ce succès Peli s'est lancé a corps perdu dans le genre en produisant ses suites Paranormal Activity 2, 3, 4 et Paranormal Activity - The Marked Ones et Paranormal Activity - Ghost Dimension mais aussi InsidiousLes Chroniques de TchernobyleThe Lords Of Salem,  The BayInsidious - Chapitre 2, Insidious Chapitre 3 et Insidious La Dernière Clef, ce qui aura eu pour effet d'enfermer ce dernier dans le tout venant des producteurs sans grandes ambitions.

L'autre grand défaut que possède Oren Peli est le plus criant, même si l'idée de Paranormal Activity tenait du quasi génie (ou de l'inconscience), celui-ci est un très mauvais réalisateur. Dénué de toute toute idée originale, son second film Area 51 est la preuve flagrante de son manque de talent en terme de réalisation. Mis en boite en 2009 et sorti en 2015 aux USA après avoir pris la poussière sur une étagère, le métrage nous est arrivé seulement en 2017 et n'aura aucunement fait parlé de lui depuis ! Il était donc temps de se pencher sur cet aberration visuelle d'un classicisme et d'un manque d'originalité issu de la partie trépanée d'un cerveau malade. 

Le pitch en dit déjà long avec ses trois jeunes adolescents (portant leur même prénom d'acteur...) partant enquêter sur la mythique zone 51 après que l'abduction présumée de l'un d'eux qui lui en aura touché une sans faire bouger l'autre. On passera sur le long parcours des jeunes gens pour mettre en place leur stratagème irréaliste pour berner la sécurité de la zone pour en rejoindre les sous-sols. Toute personne a peu prêt saine de corps et d'esprit se sera laissé a imaginer des bâtiments high tech, des designs alliant le futuriste et une sécurité présente a chaque recoin. Mais l'infiltration camera a la main se fera dans des décors qui ne donneront pas plus l'impression que d’être les locaux de la premier entreprise trouvée dans le botin. S'en suivra la consternation lors de la confrontation avec l'alien belliqueux au design sans inspiration filmé de traviole dans la pénombre et de façon chaotique jusqu’à ce que l'empilement des clichés et d'incompétence fasse s'écrouler le film sur lui même et que son final vienne vous donner un coup de genoux droit dans les couilles (pour nous messieurs, mesdames choisissez de quelle façon vous allez souffrir).

Area 51 n'arrive même pas a être passable et la seule curiosité de cet nullité sans nom est d'apercevoir lors d'un plan la poupée "Raggedy Ann", la Anabelle originelle qui pourrait signifier qu'en 2009 Blumhouse avait déjà dans l'idée d'incorporer l'objet maléfique a son univers cinématographique. Pour enfoncer le clou Aera 51 a été budgété a environ 5 000 000 de dollars, pour un résultat qui fait de Paranormal Activity un Citizen Kane avec ses 11 000 dollars. Aucun de vous lecteurs ne méritez de vous infliger une telle immondice d'autant plus que des found footage tels que The Dyatlov Pass Incident (Renny Harlin tu nous manque) et Evidence auront depuis traité le même thème (dans des lieux différents) avec bien plus bonheur, et si ce sont les ovnis qui vous passionne, The Phoenix Incident ou Phoenix Forgotten aura largement de quoi rassasier. 

Quand a Oren Peli qui n'aura plus rien réalisé par la suite celui-ci fait figure de parents très pauvre de l'industrie Blumhouse qui aura vite été effacé par les réel talents reconnus mondialement que son James Wan et Leigh Whannell et ne mérite pas plus que le simple véritable statut de producteur opportuniste sans aucun envie de surprendre son spectateur et qui pourrait disparaître dans une indifférence générale méritée. 

note0.5

Onlain bookmaker bet365.com - the best bokie