Официален блог на WebEKM EKM очаквайте сайта онлайн скоро.

Download Free Templates http://bigtheme.net/ free full Wordpress, Joomla, Mgento - premium themes.

Alita - Battle Angel

Écrit par Monsieur Popcorn le .

Projet ambitieux porté par James Cameron (Terminator 2, Avatar) avant que celui-ci ne le confie à Robert Rodriguez (Sin City), est-ce que ce Alita - Battle Angel constitue une nouvelle alternative dans le domaine du blockbuster ?

Les adaptations de mangas dans des longs-métrages américains sont souvent vues avec un œil circonspect. Il suffit de se rappeler de la catastrophe Dragonball Evolution ou des nombreux reproches envers la version Netflix de Death Note pour constater la dangerosité de ces films. Pourtant, on laisse souvent de côté les réussites du genre tels Edge of Tomorrow ou bien le trop mesestimé Speed Racer, au montage tellement explosif qu’il remet en question certaines de ses bases et au message bien plus politique qu’il n’y paraît (Wachowski forever). Heureusement pour nous, Alita - Battle Angel se rapproche plus de ces derniers titres que du film de James Wong.

D’un point de vue visuel, le film a beaucoup à offrir dans le registre des blockbusters. Le mélange entre décors numériques et pratiques confère à Iron city un ancrage assez fort ainsi qu’un story telling par la production design. Néanmoins, ce serait plutôt dans le personnage principal que reposait le danger du projet avec cette Alita en performance capture et aux traits entièrement numériques. Là où l’on pouvait craindre un effet "Uncanney Valley" qui aurait pu réduire à néant toute ambition cinématographique, il n’en est absolument rien. Jamais nous ne remettons en question l’humanité de notre héroïne, ce qui est d’ailleurs le point narratif central du long-métrage.

Si le film semble par moments prendre des routes déjà connues dans le domaine du divertissement grand public, il prend des orientations plus furieuses et même assez graphiques lors de certaines séquences (le Motorball donne envie de se replonger dans le Rollerball de Norman Jewison). Le ton épique de certaines scènes n’empêche jamais les questionnements identitaires d’Alita ainsi qu’un contexte historique et géopolitique intéressant. Du contraire même : l’action amène toujours à une caractérisation plus profonde de ses protagonistes, notamment au cours de certains flashs backs qui nous en dévoilent un peu plus sur cet univers et sur la jeune cyborg. La mise en scène de Rodriguez capte au mieux cela avec des cadrages qui semblent sortis tout droit de Cameron, dont l’influence se ressent continuellement sur le métrage.

Proposition différente au cœur du cinéma de divertissement à gros budget, Alita - Battle Angel est une prise de risque totale dans un marché saturé de produits indissociables. D’où l’urgence de voir ce film et de mettre de côté ses quelques scories pour soutenir au mieux un film puissant et au ton si fort qu’on a juste envie de (re)découvrir l’univers original et que l’on se met à rêver d’une suite s’annonçant encore plus furieuse. Si vous voulez soutenir des divertissements différents, foncez donc sans hésitation sur Alita - Battle Angel

note4

Onlain bookmaker bet365.com - the best bokie