Официален блог на WebEKM EKM очаквайте сайта онлайн скоро.

Download Free Templates http://bigtheme.net/ free full Wordpress, Joomla, Mgento - premium themes.

[TEST BLU-RAY] Une Hache Pour La Lune De Miel

Écrit par Antephil le .

Second film pour Mario Bava après son plus gros budget Danger : Diabolik en 1968, Une Hache Pour La Lune De Miel (Il Rosso Segno Della Follia en VO) sortie en 1970 est un retour au a une production bien plus modeste pour le réalisateur, voir carrément au plus bas dans le cas présent. Malgré une localisation de son personnage en France et quelques extérieurs dans la capitale, le métrage n'aura pas droit a une exploitation en salle Française du a son financement dérisoire.
 
Mais Une Hache Pour La Lune De Miel n'en mérite pas son indifférence malgré tout, au contraire ce dernier métrage avant un changement de style pour ses films suivants, Mario Bava signe une plongée dans la psyché d'un serial killer plutôt intéressante, que l'on pourrait même qualifier de pré-Maniac de William Lustig tant les deux protagonistes et leur psychopathie ont en commun, que ce soit au niveau de leurs obsession des mannequins, ici recouverts d'ornement de mariage.
 
Des l'introduction le protagoniste l'affirme lui même, il est un psychopathe et son parcours sera celui de découvrir pourquoi ce dernier prend plaisir a occire des femmes vêtues de robe de mariées, ici incarné par l'acteur Stephen Forsyth au regard ardent qui rendrait Alain Delon vert de jalousie (malheureusement celui-ci préférera stopper net sa carrière quelques années plus tard, mécontent des scénarios qui lui sont proposés). Une Hache Pour La Lune De Miel sera donc l'un des derniers vestiges d'une ère pour Mario Bava avec sa réalisation très psychédélique et retrouvant des plans inventifs après un Danger : Diabolik plus "classique" (le plan magnifique d'une victime métamorphosée en mannequin lors d'un cours instant). Mais le point le plus intéressant restera cette psyché du serial killer, personne mondaine du milieu de la lingerie et du mannequinat hanté par ses pulsions qui ne feront que se renforcer après avoir essayé de mettre fin a ses tourments, moment clé ou Bava prend plaisir a perdre son spectateur entre hallucination et réalité ou le playboy est persécuté par un être défunt interprété par Laura Betti (un thème commun avec Le Corps et le Fouet réalisé par le transalpin en 1963). Un parcours dans la folie qui mettra bien a mal les plans du tueur pour couvrir ses crimes face a un enquêteur (Jessus Puente) fort coriace. 
 
Une Hache Pour Une De Miel fourmille d'idées assez novatrices pour son époque et qui sauve le tout du kitch, même si l'on est loin d'un métrage aillant mal vieillit ou dont on se moquera malgré lui; et qui ravira certains par son casting féminin (Dagmla Lassender , Alice Norton...). Cette oeuvre méconnu de Mario Bava mérite largement sa redécouverte et se fera une belle place parmi les personnages déviants du cinéma. 
 
 
note4

Technique 

Un tranfert HD rendant enfin sa superbe a un métrage assez méconnu, même si la pellicule fourmille de taches par instant les couleurs chaudes si chers a Maria Bava retrouvent quasiment presque tous leur éclat entre extérieurs verdoyants et intérieurs intimistes. Quelques plans éloignés sont quelques peu flous, mais le tout retrouve le piquet précis lorsque la camera retrouve un personnage en plan proche (les perles de sueurs lors de la crémation). 
 
Trois pistes en VO DTS-HD mono ou l'on préférera largement la version Italienne, qui malgré sa synchronisation labiale assez hasardeuse restitue tous les ambiances d'origine (surtout en extérieur), la ou la piste Anglaise et la VF ou la voix écrase toute ambiance.
 
Une excellente édition Blu-Ray de la part d'ESC Distribution qui n'en fait pas plus que le nécessaire pour (re)découvrir Une Hache Pour La Lune De Miel dans d'excellentes conditions.
 
 
note4

BONUS

Trois entretiens avec Jean Francois Rauger (directeur de la programmation à la Cinémathèque Française), Nicolas Stanzick (journaliste), et Jean-Pierre Bouyxou (journaliste cinéma et réalisateur français) qui peuvent s’avérer redondants en terme d'anecdotes, mais qui lèvent un voile bienvenu sur les conditions assez compliquées du tournage et de son exploitation liées a son budget. Une somme d'information au final fortes intéressantes pour compléter le visionnage et l’historique d'un excellent métrage du maitre Mario Bava
 
note3 
 

Onlain bookmaker bet365.com - the best bokie