Официален блог на WebEKM EKM очаквайте сайта онлайн скоро.

Download Free Templates http://bigtheme.net/ free full Wordpress, Joomla, Mgento - premium themes.

[INTERVIEW] Tomi Joutsen d'Amorphis

Écrit par L'Escargot et Korbendallas le .

Interview de Tomi Joutsen (chant) autour de "Circle" le nouvel album du groupe :

Arnaud : Tomi,  Amorphis sort son 11e album "Circle" ce mois-ci. Peux tu nous en dire plus à son sujet ? A quoi doivent s'attendre nos lecteurs ?

Tomi : "Circle" contient 9 titres de pur Amorphis. Il est peut être un peu plus sombre et un peu plus heavy également. Mais je pense que quand vous l’écoutez, vous pouvez entendre qu'il s'agit toujours d'Amorphis. On retrouve ce qui fait le style du groupe, comme les growls, les éléments folk, le chant clair, de belles parties de claviers ... Je pense que c'est vraiment un bon album d'Amorphis ... (rires) ... honnêtement !

Arnaud : La plupart de votre discographie est basée sur la mythologie finlandaise, avec le Kalevala et le Kantelatar, est-ce le cas pour "Circle" ou est-ce une sorte de concept album ?

Tomi : Nous avons pris un peu de distance par rapport au Kalevala. Les textes ne sont pas basés sur la mythologie finlandaise. La personne qui a écrit les textes, Pekke Kainulainen, avec qui nous avions déjà collaboré, a cette fois-ci écrit toute l'histoire. Il s'est inspiré du Kalevala au niveau des émotions et des atmosphères par exemple, mais l'histoire en elle-même vient de son esprit et de son imagination.
C'est une nouvelle histoire, différente du Kalevala et je pense qu'il était temps de faire les choses différemment. Nous voulions nous donner un challenge, changer notre façon de travailler. En tous les cas c'était une bonne idée de travailler avec de nouvelles personnes.

Arnaud : En parlant de nouvelles personnes, vous avez, pour cet album fait appel à Peter Tagtgren pour le produire. Pourquoi avoir arrêté de travailler avec Marco Hietala et choisi Peter ? Pour retourner à vos racines death metal ou pour avoir un son plus agressif ?

Tomi : Une des raisons de ne plus travailler avec Marco était que nous savions qu'il allait être très occupé avec Nightwish. Donc, on ne voulait pas le déranger avec nos sessions studio. C'était vraiment très intéressant de bosser avec lui et nous sommes très satisfait de ce que nous avons fait ensemble.
Mais nous cherchions également quelqu'un capable de prendre en charge la responsabilité de tout l'album. Peter était une des options que nous avions en tête au moment de choisir qui allait produire l'album. Et je pense que Peter était le meilleur choix : il est dans le métier depuis longtemps et a commencé sa carrière au même moment qu'Amorphis. Il a également produit de nombreux groupes et est aussi un excellent chanteur, ce qui pour moi, en tant que chanteur, est très important. Il connaît également très bien l'histoire d'Amorphis, ce que nous sommes et le style que nous jouons. Nous étions surs qu'il ne nous proposerait pas d'idées bizarres; c'est très important d'avoir confiance en son producteur.

Arnaud : Pensez-vous retravailler avec lui dans le futur ?

Tomi : Nous n'avons pas encore pensé à ça pour le moment, c'est vraiment un gars sympa ! Il a vécu ici, en Finlande, pendant 5 semaines, loin de sa famille en Suède, ce qui était un choix important. Il l'a fait et ce fut vraiment intense pendant ces 5 semaines, je pense qu'il était très fatigué après ça.

Arnaud : Sur "Circle", le titre "Narrowpath" est une des chansons les plus folk qu'Amorphis ait écrit. Vous sentez vous proche de certains groupes de folk metal comme vos compatriotes Finntroll ou Ensiferum ?

Tomi : Le folk metal a toujours été une influence pour Amorphis mais c'est juste une partie de notre musique. Je ne pense pas que nous fassions partie de cette scène folk ou pagan. Les éléments folk sont importants pour Amorphis, mais au même titre que le sont les growls, les mélodies de clavier ou de guitare. Tous ces éléments sont la marque de fabrique du groupe.

Horns Up Rocks Amorphis Group Shot 2013

Arnaud : Y-a-t'il d'autres univers musicaux qu'Amorphis aimerait développer dans le futur ?

Tomi : Je ne sais pas, nous n'avons pas d'objectif précis lorsque nous composons ou répétons de nouvelles chansons. Nous composons simplement du matériel et certains enregistrent des démos à la maison qu'ils envoient ensuite par mail aux autres membres du groupe. On est pas du genre à se dire : "Oh, faisons un album de death metal old school" ou "Faisons un album de pop metal". On essaie juste de se concentrer et de créer de bonnes chansons que nous aimerons jouer en studio ou sur scène, ce qui est le plus important, et la seule chose que nous savons faire.

Arnaud : Tomi, tu étais fan du groupe avant de le rejoindre. Comment as-tu vécu le ré-enregistrement de certaines chansons de "Tales From The Thousand Lakes" ? Était-ce un rêve pour toi ?

Tomi : J'étais très concerné quand nous avons commencé ce projet parce que je savais qu'il serait difficile de retrouver la même ambiance en studio qu'à l'époque."Tales From The Thousand Lakes"a été enregistré il y a une vingtaine d'années déjà et nous avons eu la chance de ré-enregistrer ces chansons dans un grand studio, avec un excellent équipement, ce qui n'était pas le cas au début des années 90. J'avais peur que nous ne réussissions pas ces nouvelles versions de chansons excellentes.
L'idée de départ est venue de Nuclear Blast pour célébrer, en quelque sorte, l'histoire d'Amorphis. L'autre option était de réaliser une compilation. Mais au final, je pense que cette idée était la meilleure, notamment pour les fans. Ce fut très facile à faire car nous jouons ces titres sur scène depuis très longtemps. Donc nous sommes juste allés en studio pour enregistrer ces titres, sans pression. C'était vraiment fun !

Arnaud : L'année prochaine, "Tales from the thousand lakes" fêtera ces 20 ans ... Avez-vous prévu quelque chose de spécial pour cet album qui a propulsé Amorphis au devant de la scène et qui est, encore, aujourd'hui une pièce maîtresse de votre discographie ?

Tomi : Oui c'est vrai, c'est vraiment un album important pour nous, mais pour l'instant, rien n'est prévu. Nous venons de sortir "Circle" et devons nous concentrer sur lui maintenant. Nous pourrions jouer l'album en entier sur scène, ce que certains fans attendent, mais je pense que nous devons passer un an ou deux à défendre "Circle" ... Je ne sais pas si nous aurons le temps de faire ça.

Arnaud : Pour revenir à ta voix, qui peut être considérée comme l'une des meilleures de la scène metal, comment procèdes-tu pour la garder si performante ?

Tomi : J'essaie juste de faire les choses tranquillement. Lorsque nous sommes en tournée, je ne bois pas, je ne fume pas et j'essaie de rester en bonne santé. Je fais des exercices et de temps en temps, nous allons courir (rires), c'est une bonne façon de se relaxer en tournée.
Avant de monter sur scène, je fais des échauffements de ma voix et quand nous jouons, j'essaie d'être détendu et concentré tout le temps.
Je n'ai pas étudié la musique ou le chant, je n'ai donc pas les techniques qu'ont les meilleurs chanteurs. J'essaie juste de faire de mon mieux.
Je ne fais pas la fête en tournée car quelques fois, il peut y avoir certains soucis, comme attraper un rhume ou un coup de fatigue ... Il faut juste vivre au jour le jour et si aujourd'hui est un mauvais jour, demain sera meilleur !

Arnaud : Tomi, merci de ton temps pour cette première interview d'Amorphis sur Church Of Nowhere (qui espérons le en appellera d'autres). As-tu un dernier mot pour vos fans français ou peut-être concernant votre présence au Hellfest ?

Tomi : Oui, nous jouons au Hellfest cette année et je suis très impatient, car je n'ai jamais été à ce festival. J'ai regardé le line-up et il y a vraiment de grands groupes et des styles de musiques très variés. J'espère avoir le temps de me balader sur le site du festival ... En tous les cas ça sera excellent !

Amorphis-album-cover

Onlain bookmaker bet365.com - the best bokie

Commentaires