Официален блог на WebEKM EKM очаквайте сайта онлайн скоро.

Download Free Templates http://bigtheme.net/ free full Wordpress, Joomla, Mgento - premium themes.

[INTERVIEW] HELLFEST 2013 : Papa Roach

Écrit par L'Escargot le .

Church Of Nowhere: Salut! Bienvenue au Hellfest, je crois que c’est la seconde fois que vous venez, est-tu heureux d’être là ?

Tony Palermo : Oui, on a eu un show vraiment surprenant la dernière fois, on jouait entre deux groupes bien violents, et on avait un peu peur. Mais la foule était très réactive. Je pense que c’est un peu différent cette année, il y a plus de groupe de rock que de groupe de métal extrême… Donc c’est cool d’être là, et de voir de vieux amis aussi !

Church: Vous êtes en plein milieu de votre tournée, comment ça se passé? Pas trop fatigué ?

Tony : C’est super, on a juste de long voyages en bus, parce que les festivals sont le week-end et qu’on doit rouler jusqu’à un endroit pour jouer, soit en fest, soit en tête d’affiche, mais c’est super. On a eu quelques grosses dates, comme le Rock Am Ring, il y avait tellement de monde, c’était électrique ! Le Download était bien, le Nova Rock en Autriche était génial. J’espère que ce soir sera super aussi !

Church: Vous avez sorti  votre dernier album « The Connection » l’année dernière. Cet album est un peu particulier parce que vous utilisez énormément de sample électronique. Pourquoi vous avez choisi ce côté plus électro ?

Tony : Eh bien, je pense que c’est juste une sorte d’évolution. Dans « Getting Away With Murders » il y avait quelques éléments électro, comme des loops dans quelques chansons. Et puis on a commencé à écouter pas mal de dubstep qui devient de plus en plus populaire, et on a vu que ça faisait bouger la foule, donc on a essayé d’en mettre un peu par-ci par-là… Mais ce n’est pas trop excessif, c’est toujours une chanson rock, avec des grosses guitares, des grosses mélodies… L’electro c’est un peu comme un bonheur pour les oreilles.

Church: Personnellement, j’ai adoré l’album, mais j’en connais pas mal qui ne l’ont pas aimé.

Tony : Quels cons ! [rires]

Church : Oui c’est ce que je leur dit ! [rires] Je voulais savoir comment cet album a été reçu au niveau mondial.

Tony : Je pense qu’à partir du moment où on avait sorti le premier single « Still Swinging », avant que l’album soit sorti, on avait déjà eu de très bons retours, de la part des jeunes et de nos fans. On a eu pas mal de nouveau fans qui nous ont dit que c’était génial. On lit autant de report que possible, et majoritairement, les gens le trouvent bon. Donc on a été très fier de cet album, avant même qu’il ne sorte. Et lire de bonnes critiques, ça fait toujours du bien.

Church: Tu peux nous dire pourquoi vous avez choisi ce nom?

Tony : « The Connection » ? Eh bien, c’est une histoire qui se passe d’explication. On en est à un stade de notre vie ou certains d’entre nous ont eu pas mal de problèmes personnels, alcoolisme ou autre. Et au sein du groupe, on était vraiment tous là l’un pour l’autre. On avait un vrai lien entre nous, une connexion. Et quand on est sur scène, il y a une connexion avec les fans, et le public. Et donc c’est un peu une définition d’ensemble, « The Connection ». Ca relie le tout, ce qu’on traverse dans le temps et ce qu’on est maintenant.

Church: En parlant de vos fans, est-ce que tu penses que vous avez les mêmes fans qu’avant ?

Tony : On a toujours les mêmes fans, mais on sait qu’on a également beaucoup de nouveaux fans. Quand on joue nos concerts, il y a énormément de jeunes dans le public, ce qui est génial. Bien sûr c’est la nouvelle génération, et fort heureusement, les jeunes vont toujours venir nous supporter, et évoluer avec nous. De plus, on a fait pas mal de tournée avec des groupes comme Mötley Crüe. Leurs fans sont généralement plus vieux, et après avoir fini notre tournée, on a réalisé qu’on avait aussi pas mal de nouveaux fans plus âgés. Donc le spectromètre est large, on va des jeunes de quinze ans à des gens qui ont la quarantaine, voire la cinquantaine, et tout ce qui est entre. C’est super pour nous, de garder une telle longévité.

Church: Pour ma prochaine question, je vais utiliser le terme « Neo Metal », mais c’est dans un sens général. Cette année on entend parler de beaucoup de groupe de Neo Metal comme P.O.D, Korn, Coal Chamber, Limp Bizkit, Papa Roach… certains d’entre eux jouent ici. Pendant quelques années, ils n’ont pas vraiment fait parler d’eux, mais aujourd’hui, ils sont partout. Tu ne penses pas qu’il y a une sorte de « renaissance » du Neo Metal ?

[Tobin Esperance nous rejoint]

Tobin: Je ne suis vraiment pas fan de ce terme Neo Metal, je veux dire que le new metal n’est plus tellement nouveau. Je pense que maintenant, c’est juste une branche de la musique rock, et je pense, que le but d’un festival c’est d’avoir de tous les genres de musique, pas forcément que du métal. Par exemple ici on a Bad Religion ce qui est vraiment super. C’est ce qui fait la beauté du festival. Et tous ces groupes ont toujours étaient là, depuis longtemps.

Tony : Oui, et les groupes que tu as cité, ils étaient là. Sauf peut-être Limp Bizkit qui a arrêté un moment.

Church : Mais il y a tout de même un petit regain d’activité sur cette scène, qu’est-ce que vous en pensez ?

Tony : Je suppose. Les gens écoutent ce qu’ils ont envie, s’ils écoutaient quelque chose comme Black Veil Bride ou un truc du genre, peut-être que maintenant, ils veulent juste écouter de bonnes vielles chansons [rire]. Quelque chose de moins artificiel, des groupes comme POD qui sont comme nous, il n’y a rien d’artificiel, juste des vieilles chansons, des paroles, des riffs des drop-beats… Il n’y a rien de sur-joué.

Church: Papa Roach a maintenant 20 ans, puisque vous avez commencé en 1993. Vous avez des projets pour célébrer ces 20 ans ? Peut-être un album surprise, ou un show d’anniversaire ou un truc du genre ?

Tony : Eh bien, on va déjà finir notre tournée. On va également faire un DVD quand on reviendra cet hiver. On a prévu de filmer le concert de Brixton. On va également jouer à Paris le 28 novembre.

Church: Et en après toutes ces années, vous étiez complètement dans la vague « neo metal », mais pas mal de des groupes du genre ont disparu aujourd’hui. Selon vous, qu’est-ce qui a fait la différence ? Qu’est ce qui a fait que vous êtes toujours là aujourd’hui et pas les autres ?

Tobin : Je pense que c’est parce qu’on est honnêtes, on est trop investi pour arrêter. Ou bien c’est simplement parce qu’on écrit de bonnes chansons. Je pense que si tu écris de bonne chansons, le public va adhérer, et va t’écouter et être d’accord avec les paroles.

Tony : Oui, on a peut-être aussi des paroles plus profondes.

Tony : Je pense que c’est parce qu’on a de bons albums, de super chansons, et surtout des fans très dévoués.

Church: Vous avez une idée du future de Papa Roach?

Tony : On a prévu de commencer un nouvel album au début de l’an prochain. C’est tout pour le moment.

Church : C’était ma dernière question, merci beaucoup d’y avoir répondu, vous voulez ajouter quelque chose ? Un truc à dire à vos fans, ou à nos lecteurs ?

Tobin : Le 28 novembre ! Venez le 28 novembre ! Le 22 c’est l’anniversaire de Tony, le 14 c’est le mien. Donc si vous voulez nous apporter une bouteille de vin ou de n’importe quoi d’autre !

Church : On y pensera !

paparoachconnection

Onlain bookmaker bet365.com - the best bokie

Commentaires