Официален блог на WebEKM EKM очаквайте сайта онлайн скоро.

Download Free Templates http://bigtheme.net/ free full Wordpress, Joomla, Mgento - premium themes.

[INTERVIEW] : Herman Frank de The German Panzer pour la sortie de "Send Them All To Hell"

Écrit par L'Escargot le .

Interview realisée le 8 Décembre 2014 avec Herman Frank (guitare). 

Church : Salut ! Merci à toi de prendre un peu de ton temps pour répondre à quelques questions pour Chruch Of Nowhere.
 
Herman Frank : Avec plaisir !
 
Church : Pendant longtemps on vous a connu Stefan et toi dans Accept, et Schmeir dans Destruction. Mais je crois que c'est la première fois que vous jouez tous les trois ensemble. Peux-tu nous dire comment le projet Geman Panzer a été mis en place ?
 
Ça s'est fait sur un coup de tête il y a un an. J'ai reçu un appel une nuit, c'était Stefan qui me parlait de l'idée de former un trio. Je lui ai alors demandé qui il voyait au chant. Il m'a répondu Schmier, je lui ai dit : « Tu plaisantes là ? ». Parce que je ne pensait pas du tout à Schmier pour le chant. Et il m'a dit : « - C'est un bon showman, un super gars sur le devant de la scène, il est capable de varier son chant dans Destruction,  et puis c'est un super bassiste, donc je pense que ça serait cool de lui laisser une chance…
 
 - Bon laisse moi réfléchir une nuit... » (rires)
 
Mais après quelques minutes et quelques heures de réflexion, ça m'a semblé ne pas être une si mauvaise idée que ça. C'était une sorte de challenge, de réussir cette combinaison. Faire quelque chose de différent en combinant les trois styles, celui de Schmier, celui de Stefan et le mien. Et peut-être qu'au final on peut arriver à une très bonne musique au final.
 
Church : Ce projet est-il juste pour le fun, pour combler le temps vide avec Accept, ou bien c'est un projet pour durer ?
 
Je n'appellerai pas ça un projet. Je veux dire, quand tu commence quelque chose, c'est toujours un projet. Mais à partir du moment où on s'est réunis pour jouer et enregistrer l'album, on a fini par agir comme des frères. On était lié par la musique, à faire du bon vieux metal old school… Et on est devenu des bons amis. Et je suis sûr à 100 % qu'on va se retrouver sur scène, dans les clubs ou les festivals, et pleins d'autres endroits en 2015. C'était prévu depuis le début qu'on allait jouer en live. Je pense que ça va encore durer quelques années.
 
Church : Comment se sont préparées les compositions de "Send Them All To Hell" ? Le trio s’est il rencontré pour mettre en place les titres ou ont ils été composés a distance ? 
 
On a commencé dans une ville en Suisse. Je suis arrivé avec quelques chansons que j'avais déjà en tête, ou préparées. Donc on a juste mis au propre ces chansons, on a décidé quelle orientation allait prendre l'album. Puis je suis rentré chez moi et ait commencé à composer dans ce sens… Aujourd'hui on peut envoyer des mp3, et autres… Et puis on s'est souvent vu par Skype, pour discuter des morceaux : « fait le un peu différemment, met ça ici, rajoute une harmonie là, etc. ». Puis on a fini par avoir les 5 premières chansons de l'album, on est retourné en Suisse, en studio pour mettre notre nom sur ces 5 chansons. Les 5 premières. Et avec ces chansons, on est allé prospecter des maisons de disque. Toutes les maisons de disques voulaient nous avoir. Du moins les 4-5 plus grosses : Nuclear Blast, AFM, Frontiers Records… Ils voulaient tous avoir notre album. Donc on ne savait pas trop laquelle choisir. Et on a fini par choisir Nuclear Blast parce qu'on sait que c'est la meilleure maison de disque pour ce genre de musique. 
 
Et il nous faut encore quelques chansons. Mais la deadline commençait à approcher et on devait se dépêcher d'enregistrer d'autres chansons. On a fini d'enregistrer 10 jours avant de partir en tournée. 
 
Church : Ça fait court !
 
Oui ! On a fini juste à temps ! (rires)
 
Church : Cet album nous permet de découvrir un Schimer au chant beaucoup plus mélodique que dans Destruction. Comment se sont passé ses prises de chant ? Lui a-t-il fallut un temps d’adaptation ou celui-ci s’est il accordé tout de suite au style des compositions ?
 
Il y est arrivé de suite. Parce que quand je compose une chanson, je laisse toujours au chanteur un truc sur lequel il peut s'accrocher, une mélodie ou un truc du style. Et une bonne partie des compositions sont les miennes, du moins les mélodies. De plus il a toujours beaucoup écouté ce style de musique, donc ce n'était pas si dur pour lui de rentrer dedans. Et il a adoré ! J'étais assez surpris qu'il s'en sorte aussi bien sur ces chansons !
 
Church : Qui a eu l’idée de l’excellent artwork de "Send Them To Hell" ? Est-elle venue du groupe ou de l’illustrateur Gyula Havancsák ?
 
Quand on a trouvé le nom, après des heures de discussion et d'échange d'idées… Quand on est finalement tombé sur le nom Panzer, j'ai dit qu'il fallait une pochette avec un Panzer fait d'os ou un truc du style. Et Schmier connaissait un gars en Hongrie, il avait déjà travaillé avec lui par le passé. Donc on lui a donné nos idées et nos directives, et il nous a dit « donnez moi une semaine ou deux et j'arrive avec quelques idées, je vous montrerai ». Il nous a montré l'artwork final, et on a trouvé qu'il collait parfaitement. C'était parfait, il collait exactement à ce qu'on voulait. Ce gars a vraiment beaucoup de talent ! 
 
Church : C'est vrai !  3 Allemands qui parlent de Panzer et de Tank, ça ne fait pas un peu cliché ?
 
Non, je ne pense pas du tout ! (rires)
 
Je veux dire, on forme un groupe à part entière. Et ce nom doit nous montrer comme un groupe avec du caractère… Ce Panzer est juste un signe : n'abandonne pas, va de l'avant, comme ces trois gars qui font de la musique. Et c'est ce qu'on fait depuis des années, tu vois ? On revient toujours avec des trucs nouveaux, et on ne s'arrête pas ! Et c'est un truc qu'on veut montrer, même sur la pochette. musique. Et c'est ce qu'on fait depuis des années, tu vois ? On revient toujours avec des trucs nouveaux, et on ne s'arrête pas ! Et c'est un truc qu'on veut montrer, même sur la pochette. 
 
 
Church : Pourquoi le titre "Send Them All To Hell ? Pourquoi tant de haine et qui mériterait d’être envoyé en enfer par The German Panzer ? 
 
Panzer c'est aussi un signe pour rester hors de toute ces merdes stupide : Les banquiers, les politiciens, et autres. On va tous les renverser ! On va tous les envoyer en enfer ! (rires) Donc lève toi et bat toi pour tes droits ! J'aimerai bien que ça se fasse, je pense qu'il est temps ! 
 
Church : "Send Them All To Hell" est sorti le 27 novembre. Est-ce qu'il a bien été reçu pour le moment ?
 
Oh oui ! De partout en Europe, on a reçu de très bons retours. On n'espérait pas recevoir un si bon accueil. En Allemagne, on a été classé 2, 3 ou 4eme dans les magazines, c'est vraiment haut ! Et quand je parle avec des gens en Suède, en Finlande, ou en Angleterre et au Japon, les gens aiment vraiment l'album. Il y a vraiment de bons retour pour le moment. 
 
Church : Peut-on s’attendre a voir The German Panzer se produire en live ?
 
Eh bien puisque l'album n'est sorti que depuis une semaine, je pense que les promoteurs attendent un peu, voir comment les gens vont l'apprécier, comment sont les critiques et à quel point une tournée va avoir du succès. Mais on a déjà été confirmé au Summer Breeze, un festival en Allemagne. Et je pense qu'ils sont déjà en train d'envoyer des mails un peu partout, et je suis quasiment sûr qu'on va retrouver Panzer sur scène. Que ce soit à des festivals ou dans des petites salles, peut être en support à un autre groupe, ou n'importe. C'est le sens caché de tout ça : Rester simple ! Comme au bon vieux temps, on arrive sur scène, 4 enceintes, 3 amplis, on les met à fond ! (rires)
 
Church : C'est comme ça qu'on aime le metal !
 
C'est pour ça qu'on l'a enregistré de manière brute. Ce n'est pas un album polis, c'est vraiment frais et cru, et ça en jette, tu vois ?
 
Church : The German Panzer est il un groupe a conseiller plutôt aux fans du heavy metal d’Accept et Victory ? A ceux du thrash de Destrcution ? Ou une combinaison deux styles destinés a tout les headbanguers ? 
 
Je pense que cet album s'adresse plus aux fans d'Accept. Mais peut-être que les fans de Destruction vont l'apprécier. On n'a pas planifié qui devra aimer cet album, on a juste sorti un album, et je pense qu'il est vraiment puissant. Et si tu l'écoutes, il y a des mélodies de speed, quelques une de thrash… Il y a vraiment de tout ! Pas mal de critiques disent que quelques-unes de ces chansons auraient très bien pu être sur le dernier album d'Accept, ou bien que c'est dommage qu'elles n'y soient pas ! (rires) 
 
Church : C'était ma dernière question, merci beaucoup pour ces réponses ! Veux-tu ajouter quelque chose ? Dire quelques mots à nos lecteurs, ou à tes fans ?
 
Oui ! À tous ceux qui sont susceptible d'écouter l'album et d'aimer le métal, écoutez notre album ! Ils vont sûrement autant accroché que nos fans ! Et puis on a hâte de venir montrer notre talent sur scène.
 
Church : Nous aussi ! On espère vous voir bientôt !
 
J'ai vraiment hâte ! Ça va être différent des concerts avec Accept, là ce sera du vrai Rock n' Roll !
 
Merci beaucoup !
 
Church : Pas de problèmes ! Merci de ton temps !

1000x1000 1

Onlain bookmaker bet365.com - the best bokie

Commentaires