Официален блог на WebEKM EKM очаквайте сайта онлайн скоро.

Download Free Templates http://bigtheme.net/ free full Wordpress, Joomla, Mgento - premium themes.

[INTERVIEW] : Kasper Martenson de Barren Earth pour la sortie de "On Lonely Towers"

Écrit par Phantasm (traduction Marie-Eleonor) le .

Interview du claviériste Kasper Martenson des Finlandais de Barren Earth pour la sortie du 3eme album du groupe, "On Lonely Towers", premier opus avec le chanteur Jon Aldara qui permet au groupe de marquer un peu plus l'aspect progressif de son death doom.

{tab=Francais}

Church : Hello ! Nous sommes heureux de vous retrouver pour la sortie de "On Lonely Towers". Comment vous sentez-vous à la sortie de ce qui est donc votre quatrième album et, qui plus est,  votre premier avec Jon Aldara au chant ?

Kasper  : Hello ! Ce disque est bien le 4e que l’on sort, mais il ne s’agit que de notre 3e album car notre premier enregistrement était un EP : "Our Twilight" (désolé pour l'erreur). La tournure qu’a pu prendre la réalisation de cet album me satisfait vraiment. Il a quelque chose de nouveau, de totalement inédit. Le son est un peu différent mais ce n’est pas tout, la manière dont les chants ont été abordés est complètement nouvelle.

Church : Avez-vous justement ressenti une pression particulière pour la composition de "On Lonely Towers" ? Un troisième album est toujours un cap important, mais celui-ci devait continuer de révéler le groupe sur la scène doom/death.  Dans quel état d'esprit étiez-vous pour sa préparation?

Kasper  : A l’origine, nous devions enregistrer cet album dès l’automne 2013 avec le chanteur précèdent, mais cela aura été trop prématuré car nous n’avions pas suffisamment de titres prêts. Si nous nous étions rendus au studio à ce moment-là, la pression se serait certainement fait sentir. Quand Mikko a quitté le groupe, au cours de l’été, le passage au studio d’enregistrement a été repoussé à une date ultérieure. Nous en avons tiré des bénéfices puisque cela nous a permis de continuer à travailler les titres et d’en écrire de nouveaux. Ces mois supplémentaires nous ont fait avancer jusqu’à ce que l’on sente qu’on avait suffisamment de bons titres pour boucler l’album.

Notre état d’esprit est globalement le même qu’avant, à la différence que, cette fois, notre chanteur s’est totalement chargé des textes et de la majeure partie des arrangements vocaux. Cela a été un vrai soulagement car, auparavant, nous devions nous en occuper. Je pense que cela nous a fait une belle pression de moins.

Church : Quelles sont les raisons du départ de MikoKotamäki ? Comment avez-vous recruté Jon Aldara ? Pourquoi votre choix s'est-il porté sur ce dernier ?

Kasper  : Mikko est parti car il voulait se consacrer entièrement à Swallow the Sun et éviter toute incompatibilité d’agenda. Jon Aldara nous a envoyé une démo et il a postulé pour cette place de chanteur. Il se trouve que nous l’avions déjà rencontré, il avait assisté à un de nos concerts en juin 2013. Nous l’avons choisi car il était clairementunique en son genre.

Church : Il semblerait que même s’il conserve les aspects mélodiques propres à la musique du groupe, "On Lonely Towers" accentue un peu plus son côté death metal, et surtout progressif, notamment avec les titres "On Lonely Towers" et "The Vault", d'une durée de 12 et 11 minutes.  Est-ce un choix voulu ou est-ce une évolution qui s'est faite naturellement ? L'incorporation de Jon Aldara a-t-elle jouée un rôle ?

Kasper  : Les deux, je dirais. Au sein du groupe, nous nous connaissons tellement sur le plan musical que nous savons de quoi nous sommes capables. D’album en album, nous avançons sur le chemin que nous avons commencé à prendre en 2007. Personnellement, j’ai  composé plusieurs passages très progressifs de l’album pour défier délibérément certains membres du groupe. Marko, par exemple, est un si bon batteur que vous pouvez lui donner quelque chose d’ardu à jouer. Il est en mesure de relever le défi. C’est pour cette raison que certains passages de l’album sont volontairement complexes.

Church : On ne peut le nier, la musique de Barren Earth est assez proche sur beaucoup de points de celle de vos compatriotes d'Amorphis, mais ces derniers privilégient dorénavant des structures un peu plus simples. Penses-tu que Barren Earth puisse être une alternative aux fans de leurs premiers albums ?

Kasper : Sur certains aspects, Barren Earth aura probablement une résonance particulière pour les fans de "Tales From The ThousandLakes", même si nous n’avons absolument pas cherché à imiter le son de cet album. Notre musique est  autrement plus riche.Décréter que le style de Barren Earth ressemble ou non à celui d’Amorphis sur de nombreux points est quelque chose que je ne peux objectivement pas faire. Je doute fort que vous puissiez trouver un titre comparable à "The Vault", par exemple, sur l’un de leurs albums.

Church : La musique de Barren Earth, et encore plus sur "On Lonely Towers",  propose une musique très variée et très travaillée. Quels sont les groupes qui vous influencent ? Comment faites-vous pour obtenir des compositions si riches et recherchées ?

Kasper : Il y a certainement des éléments profondément progressifs sur cet album. Nous avons été influencés par des groupes comme ELP, Genesis ou King Crimson, pour ne citer qu’eux. Cependant, notre éclectisme est en partie dû au fait que les auteurs principaux de nos titres ont des styles différents, voire complémentaires. Voilà pourquoi cet album concentre un si grand nombre d’inspirations  musicales.

Church : Vous avez de nouveau confié l'artwork de votre album à Travis Smith (Katatonia, Opeth) après son travail sur votre premier album "Curse Of The Red River". Pourquoi avoir voulu travailler une nouvelle fois avec lui ? Peux- tu décrire aux fans le concept derrière cette magnifique œuvre ?

Kasper : Il avait réalisé un excellent travail pour "Curse…". La pochette de notre album précédent était affreuse. C’est pourquoi nous avons préféré nous fier à ce bon vieux Travis. Comme pour notre première collaboration, nous lui avons envoyé certains de nos textes et cela a suffi à l’inspirer.

Church : Barren Earth dispose de tous les atouts pour s'imposer comme un grand acteur de la scène doom/death.  Quel souhait aurais-tu pour que le groupe se fasse encore plus connaitre au sein de celle-ci ?

Kasper  : Mon souhait serait d’avoird es limousines, des disques certifiés double ou triple platine, des stades affichant complet, et je ne m’estimerai pas heureux avant d’avoir atteint cet objectif, ha ha !

Church : Quels sont les projets à venir pour le groupe ? Aura-t-on la chance de vous voir vous produire en France ?

Kasper  : Une tournée est en projet. Etant donné que l’album sort dans quelques semaines, nous espérons être sollicités et le promouvoir un maximum. Nous n’avons pas encore commencé à écrire de nouveaux titres, et je pense que nous nous y attèlerons dans quelques mois. J’aimerais beaucoup me produire en France avec Barren Earth. Si une tournée est possible, elle ciblerait surtout l’Europe centrale. La faire passer par la France serait donc tout à fait envisageable, mais cela ne dépend pas vraiment de nous. Cela dit, je garde d’excellents souvenirs de mon passage en France l’an dernieravec Turisas, que j’ai accompagné aux claviers à l’occasion de sa tournée! Remonter sur des scènes françaises serait un grand plaisir !

Church : Un message pour nos lecteurs ?

Kasper  :  Lecteurs de Church of Nowhere, écoutez "On Lonely Towers". Si vous avez aimé nos précédents albums, vous allez adorer celui-ci ! Et si vous ne les avez pas aimés, il se pourrait bien que vous adoriez celui-ci!

Church : Merci  !

Kasper : Merci beaucoup!(en français)

1000x1000 1

{tab=Anglais} 

Church : Hello! We are glad to you meet you again for the release of ‘On Lonely Towers’. This is your fourth album and, on top of that, your first one with Jon Aldara on lead vocals. How do you feel?

Kasper : Hello! It is our fourth release, yes, but actually only our third album, since our first outing was the "Our Twilight" EP (oups sorry for the mistake). I feel very pleased about the way the album turned out, since there is something very fresh and new about this record. Not only is the material a bit different, but there is a completely new vocal approach.

Church : Did you feel any particular pressure when you composed "On Lonely Towers"? A third album is always an important stage and that one had to keep on revealing the band on the doom/death music scene. What was your state of mind while you were working on that album?

Kasper : The original plan was to record the album already in autumn 2013, with the previous singer. But that would’ve been too early, since we hadn’t prepared the material enough. If we’d actually gone to the studio then, then there would’ve certainly been pressure. But when Mikko then left the band in the summer, the studio time was postponed. This was a good thing, since now we could develop the material some more, and write some new material as well. The extra months allowed us to get everything to the point where we felt there was enough good material for an album.

The state of mind was basically the same as before, apart from the fact that this time we had a singer who took complete charge of the lyrics, as well as most of the vocal arrangements. This was a relief, since earlier we’ve had to do those ourselves. So I suppose the state of mind was one of ease.

Church : For what reasons did Miko Kotamäki leave the band? How did you take on Jon Aldara? Why did you choose him ?

Kasper : Mikko left, because he wanted to concentrate fully on Swallow the Sun, and to avoid any schedule conflicts. Aldara sent in a demo and applied for the job. We’d already met him, actually. He came over to see us perform live in June 2013. We chose him because he was so clearly in a league of his own.

Church : Though this new album still contains the band’s specific melodic characteristics, "On Lonely Towers" puts a stress on its death metal side and –particularly- its progressive side with tracks such as "On Lonely Towers" and "The Vault" lasting 12 and 11 minutes. Is it a deliberate choice or a natural evolution?

Kasper : I think it’s both. We now know each other as players very well, so we know what we can and can’t play. With every album we’ve done, we’ve taken steps further on a path we started on way back in 2007. On my behalf, I certainly wrote couple of the proggier moments on the album deliberately to challenge some of the players. For example, Marko is such a good drummer,you might as well give him something tricky to play. Because he can. So in that respect, there are some complex parts which are complex quite deliberately.

Church : No one can deny the fact that Barren Earth’s music sounds much like Amorphis’ on many points even though this fellow band now prefers structures a little bit simpler. Do you think that the ones who loved Amorphis’ first albums could enjoy Barren Earth?

Kasper : There are probably elements in Barren Earth which might appeal to some fans of "Tales From The Thousand Lakes", though we are certainly not attempting to recreate it. There are so many other elements in our music as well. Whether or not Barren Earth’s music sounds like Amorphis on many points is not something I can objectively assess. But I very much doubt you would find a piece like, for example, "The Vault" on one of their albums.

Church : Barren Earth’s music is eclectic and elaborate. That is particularly true with "On Lonely Towers". Which bands would you say influence you? What is your secret for making such eclectic and elaborate music? 

Kasper : There are certainly strong prog elements on this one. There are influences from ELP, Genesis and King Crimson at least. But part of the eclecticism also comes from the fact that the main writers in the band have rather different, if complementary styles. The album thereforeencompassessomany musical areas.

Church : For the album’s artwork, you chose Travis Smith again. He worked with Katatonia and Opeth and he designed your first album ‘Curse of the Red River’’. Why working with him again? Can you describe to the fans the concept of this beautiful piece of work.

Kasper : He did a great job with "Curse…". Our previous album had a horrible cover, so we thought we might as well stick to old Travis. Just like the first time around, we sent him some of the lyrics, and that was all the inspiration he needed.

Church : Barren Earth has everything to become a major actor on the doom/death music scene. What is your wish for the band to be even more popular on this music scene?

Kasper : I wish for limousines, multiplatinum albums, sold out stadiums, and won’t be happy until we’ve reached that, ha!

Church : What are the band's future projects? Will we have the opportunity to see you in concert in France someday?

Kasper : We are working on a prospective tour. With the album’s release only a few weeks away, we’re hoping to go out and promote it as much as we can. So far we haven’t begun to write new stuff. I think that won’t happen until a bit later in the year. I would very much like to play France with Barren Earth, and any tour we are planning on would most likely head to central Europe, so the inclusion of France would be very realistic. But it’s not really in our hands. Mind you, I had some nice experiences in France last year when I toured there as a session keyboardist for Turisas! A return to the French stages would be most welcome.

Church : Do you have a special message for our readers?

Kasper : Readers of Church of Nowhere: check out "On Lonely Towers". If you liked the previous albums, you’re gonna love this one! And if you didn’t like the previous albums, you still might love this one!

Church : Thank you!

Kasper : Merci beaucoup!

1000x1000 1

 

Onlain bookmaker bet365.com - the best bokie

Commentaires