Официален блог на WebEKM EKM очаквайте сайта онлайн скоро.

Download Free Templates http://bigtheme.net/ free full Wordpress, Joomla, Mgento - premium themes.

[INTERVIEW] Arjen Lucassen de The Gentle Storm pour la sortie de "The Diary"

Écrit par L'Escargot le .

Church : Salut Arjen! Comment vas-tu?

Arjen : Je vais bien merci beaucoup!
 
Church : Merci de prendre un peu de ton temps pour Church of Nowhere.
 
Arjen : Aucun problème, c'est un plaisir!
 
Church : Donc tu es en pleine promo de "The Diary", qui est le premier album de ton nouveau projet, The Gentle Storm. Peux-tu présenter ce projet à ceux qui ne le connaissent pas encore?
 
Arjen : Alors c'est un projet que j'ai monté avec Anneke Van Giersbergen, que vous connaissez peut-être grâce à The Gathering, c'est à mon goût la meilleure chanteuse du monde, donc c'est un honneur pour moi de travailler avec elle. On a produit un album, "The Diary", qui bien sûr, est un album concept, puisque je ne fais que des albums concepts. L'album est découpé en deux disques de onze chansons chacun, les mêmes chansons, mais dans deux styles complètement différents. Le premier est très orchestral, grand et lourd. Le second est plus petit, et totalement acoustique et folk. 
 
Comme je l'ai dit c'est un album concept, qui se déroule au XVIIe siècle en Hollande, puisque Anneke et moi sommes tout deux hollandais. L'histoire parle de deux amants, une femme en Hollande qui écrit des lettres à son amoureux qui est sur un bateau, en train de conquérir le monde. Parce que les hollandais étaient des gens horribles au XVIIe siècle (rires). Donc voilà de quoi ça parle.
 
Church : Je sais que tu as déjà travaillé avec Anneke, mais je crois que c'est la première fois que vous deux travaillez ensemble sur tout un projet. Comment cette idée de collaboration a-t-elle germée ?
 
Arjen : Au départ, je travaillais sur ce projet, j'avais quelques démos avec des chansons que j'avais composé comme des morceaux classiques. J'avais une contrebasse, un violoncelle et un violon, c'est tout ce que j'avais. Donc ça pouvait aller n'importe où, et je ne savais pas encore vers où. Je savais juste que je voulais faire un album folk et un album plus lourd. Mais je ne savais pas encore quels chanteurs j'allais avoir,  mais je me disais que ça serait bien d'avoir le même chanteur pour les deux. Mais c'est pas facile d'avoir un chanteur qui puisse faire différents styles. Donc j'avais besoin du meilleur chanteur du monde. Si c'était une chanteuse, j'ai immédiatement pensé à Anneke. Et pour un chanteur, j'ai pensé peut-être Russel Allen… Et à ce moment, c'était une grosse coïncidence, j'ai reçu un mail d'Anneke qui me disait « Hey ! Il faudrait qu'on écrive des chansons ensemble ! », « C'est une sacré coïncidence, tu vois, parce que je travaille justement sur un projet particulier où je te voyais bien dedans. » Puis je lui ait envoyé 3 démos de la musique orchestrale, je lui ait parlé du concept de faire deux albums dans deux styles différents, et elle a adoré ! Elle m'a dit quelque chose dans le style : « J'adore les chansons, travaillons ensemble et voyons ce qu'on peut faire. »
 
Church : Et comment s'est passé le processus d'écriture ? Vous aviez une ligne directrice de ce que vous alliez faire, ou tout s'est mis en place au fur et à mesure ?
 
Arjen : En général, je ne fais aucun plan, mais pour cet album, tout était plus ou moins prédéfini. On s'est réunis, et on s'est mis d'accord sur le fait que ce serait un album concept. On s'est aussi mis d'accord sur le fait que ce serait hollandais puisqu'on est tous les deux hollandais. D'habitude, je travaille avec des gens hors des Pays-Bas. Mais cette fois-ci, je voulais quelque chose d'authentique. Faire quelque chose qui vient de notre propre histoire. Et quand on pense à la Hollande, on pense de suite à l'âge d'or qui était le XVIIe siècle, quand la Hollande était au sommet du monde. À Amsterdam, il y avait ce grand port qui rayonnait sur tout le monde et il y avait un art magnifique, comme celui de Rembrant qui était d'ici…
 
Donc j'ai dit à Anneke que je voulais le faire dans ce siècle, et elle a dit : « Faisons une histoire d'amour ! » Typiquement elle ! Je lui ait répondu : « Ok, je n'en n'ai jamais écrit avant, donc c'est un peu comme un challenge pour moi.  (rires)» et Anneke a dit : « Eh bien je n'ai jamais fait d'album concept avant, donc c'est un challenge pour moi aussi ! » Puis on en est arrivé à l'histoire de deux amants, une femme qui est en Hollande, et qui envoie des lettres à son amant qui est sur un bateau. Et elle a adoré l'idée… On a continué à parler de ça, en se lançant des idées. Puis on en est venu à embaucher deux historiens, dont un professeur qui a écrit des livres sur le sujet, parce qu'on ne voulait pas faire d'erreurs. Si c'est authentique, autant que ce soit historiquement correct. Donc tous ensemble, on en est arrivé à l'histoire complète, avec sa propre chronologie. En bref, l'histoire est fictive, mais beaucoup de faits de l'histoire sont basés sur des faits historiques.
 
Church : C'est sympa ! Et est ce qu'on peut relier cette idée de deux albums différents avec l'approche que tu as eu il y a quelques années avec le double album "The Universal Migrator", où tu as écrit deux albums complètement différents ?
 
Arjen : C''était un peu différent puisque les chansons n'étaient pas les mêmes. Et puis il n'y avait pas un album acoustique et un autre électrique. Cette fois ci, c'est vraiment l'album Gentle (gentil calme), qui est acoustique, il n'y a pas un seul instrument électrique dessus. Tout acoustique. Et il n'y a aucun clavier, sur aucun des deux albums. Ce ne sont que des vrais instruments à cordes, une vraie contrebasse, de vrais violoncelles, et un cors. Il y avait 14 instruments en tout, je ne vais pas t'ennuyer en les citant tous (rires).
 
Je me rappelle quand j'écrivais "The Universal Migrator", j'avais reçu pas mal de message de fans disant : « On adore le côté metal d'Ayreon, et on n'aime pas trop tout ce côté atmosphérique. » Et d'un autre côté j'ai reçu des messages de fans me disant : « On adore le côté prog de Ayreon et moins le côté metal... », tu vois ? Donc j'ai dit OK. Je vais faire deux albums, complètement séparés, et les gens pourront acheter celui qu'ils veulent. Au final c'était plutôt une erreur, parce que la plupart des gens ont acheté les deux. Et m'ont reproché d'avoir sorti un double album, ils ont pensé que c'était une machination pour faire plus d'argent ou quelque chose du style. Donc oui cette fois-ci c'est un double album, et vous pouvez avoir les deux. Et si vous n'aimez pas l'album acoustique, vous pourrez toujours le donner à votre mère, ou votre grand-mère (rires). Du moment que les gens aiment au moins un des deux albums, je suis content. Et j'espère que les gens vont ouvrir leurs esprits et donner une chance au deuxième CD.
 
Church : Personnellement, j'aime les deux !
 
Arjen : Oh, c'est bien ! C'est sûrement la meilleure option ! (rires)
 
Church : Normalement tu travailles tout seul sur tes albums tu utilises juste quelques musiciens de session. Qu'est-ce-que ça fait de travailler avec quelqu'un d'autre.
 
Arjen : On n'a jamais réellement bossé ensemble en même temps, je veux dire, dans la même pièce. Oui elle a écrire les paroles. Et je dois dire que c'était dur pour moi, qui fait toujours tout, d'avoir quelqu'un qui écrivait les paroles. Oui, c'était dur. D'habitude, j'ai des idées telles que « Cette chanson doit être comme ça, elle doit avoir ce titre, etc... », donc c'était très dur pour moi de ne pas trop influencer Anneke. Je lui ait quand même envoyé une liste avec ce qui devait arriver dans les chansons, de quoi elles devaient parler, donner des noms sympas pour les chansons etc. Donc je lui ait donné des pointeurs et des conseils. Et c'est dur pour quelqu'un de libre comme moi de laisser faire les choses. Mais je dois dire qu'Anneke a fait un super boulot. Et puisque c'est fait, et que ce qu'elle a fait est génial, alors je peux vivre avec.
 
 
Church : Comment s'est passé l'enregistrement de l'album ? Vous avez tout enregistré ensemble ou travaillé dans des endroits différents ?
 
Arjen : En gros, j'ai fait tout les enregistrements, donc tous les enregistrements de musiciens, et Anneke est venue simplement pour travailler sur les chansons. Au départ, on a fait une session ensemble où on a juste posé des paroles qui n'ont pas de rapport sur les chansons, histoire de voir si toutes les mélodies marchaient bien, si la chansons était sur la bonne gamme etc. Donc Anneke est venu environ 5 fois pour chanter toutes les chansons. Et j'ai enregistré tout le reste tout seul ici, donc il y avait pas mal de musiciens chez moi.
 
Church : Il y a une tournée prévue, et il s'avère que tu n'y a pas participé. Pourquoi ce choix ?
 
Arjen : Jouer sur scène n'est pas vraiment mon truc en fait. Je me vois plus comme un compositeur, et je suis bon là dedans. Je ne suis pas bon pour jouer sur scène, et ce n'est pas mon style. Je ne veux pas voyager tout le temps, passer son temps à attendre et jouer les mêmes chansons tous les soir… Ce n'est pas moi. Et ce qu'il y a de bien dans l'histoire, c'est que c'est exactement ce qu'aime Anneke. (rires) Elle adore tourner. Donc on a monté un groupe incroyable avec les meilleurs musiciens de Hollande, qui jouent également sur l'album. Je ferai une apparition sur les premiers shows. Et puis on a fait un petit tour acoustique avec Anneke il y a quelques semaines. On a fait 11 ou 12 dates en Europe et c'était effrayant pour moi. Mais c'était génial de voir touts les visages heureux de l'audience quand on commence une chanson, qu'ils la reconnaissent, et chantent avec nous. C'est ce qui a fait que ça valait le coup.
 
Church : Parlons un peu d'Ayreon, il s'avère qu'il y a un gros show en septembre : "The Theater Equation". Comme tu l'as expliqué plus tôt, tu ne seras pas sur scène. Mais quel est ton implication dans ce projet ? Comment ça avance ?
 
Arjen : Au départ, c'était mon idée de faire ça. C'était une suggestion de mon ex-manager, Yvette Boerje. Elle a travaillé dans le monde du théâtre et cherchait un nouveau challenge. Je lui ait proposé d'adapter The Human Equation, et elle m'a pris au sérieux. Elle me demandait à quels musiciens elle devait demander, je lui ait proposé le casting originel, donc on a demandé à James LaBrie, il a dit : « OUI ! Cool cool cool ! J'adore l'album et je le ferai ! ». Donc on a demandé aux autres, ils ont tous dit oui sauf Mikael Åkerfeldt d'Opeth qui sera en tournée à ce moment là, et Devin Townsend qui n'a jamais répondu, malheureusement. Mais bon, c'est Devin Townsend (rires). Donc oui, les choses avancent plutôt bien, ils ont trouvé un super chœur qu'on a également essayé sur l'album de Gentle Storm, et ils ont commencé à répéter. Ils ont cherché des doublures pour les chanteurs et ont construit la scène. Ce qui est amusant, c'est que j'ai annoncé ce gros concert en Hollande de 1500 places, avec 3 shows de prévus. J'ai posté l'annonce sur Facebook, et ça a été complet en un rien de temps, sans aucune promotion. Donc oui, les choses se passent plutôt bien. Je ne suis pas complètement impliqué dedans, mais je vais aux répétitions, je les conseilles, leur dit à quel chanteur s'adresser, quel musicien utiliser etc.
 
Church : Revenons à Gentle Storm. Tu penses qu'il y aura un Gentle Storm numéro 2 ?
 
Arjen : Je l'espère vraiment ! Ce n'est plus un projet maintenant, c'est un groupe, et il tourne. Donc si l'album est un succès, ce qui veut dire s'il se vend bien, et si la tournée est réussie, ce qui veut dire que beaucoup de gens viennent aux concerts et apprécient. Alors j'adorerai faire un Gentle Storm partie 2. Et Anneke est ok aussi. J'ai fait trop de projets avec seulement un album. Comme Ambeon, Guilt Machine… Soyons honnête, c'est parce qu'ils n'ont pas assez bien marché pour faire un autre album. Donc je pense que la raison pour laquelle on a fait cette petite tournée acoustique. Je voulais montrer aux gens que c'est un groupe sérieux. C'est un projet sérieux et j'espère qu'il marchera suffisamment bien pour qu'on fasse un second album.
 
Church : Oui, j'espère aussi ! Est-ce que tu as des idée de ce que sera le prochain album d'Ayreon, si tu as prévu d'en faire un autre...
 
Arjen : Eh bien, je ne fais jamais de plans. J'essaie d'en faire, mais je change tout le temps d'avis. Je prend les choses comme elles arrivent. Je pense que si Anneke ne m'avait pas envoyé ce mail, cet album Gentle Storm serait quelque chose de complètement différent. Donc je laisse les circonstances et mon inspiration me guider. Et tout est possible, donc je ferai sûrement d'autres album d'Ayreon dans ma vie parce que c'est mon projet favoris. Mais il y a d'autres projets, comme Star One, ou Guilt Machine, ou un album solo… Donc tout est possible !
 
Church : Ok ! Qui vivra verra ! 
 
Arjen : Oui ! Je suis curieux moi aussi !
 
Church : C'était ma dernière question, as-tu quelque chose à ajouter, à tes fans, nos lecteurs, la France ?
 
Arjen : Les gens ne sont pas obligé d'aimer les deux albums, si vous êtes un vrai métalleux, vous n'avez pas à aimer l'album acoustique. Mais j'espère que les gens seront ouvert d'esprit et peut-être qu'ils vont découvrir des choses qu'ils ne pensaient pas aimer au départ. Le groupe jouera en France, à Paris je crois. J'espère que les gens vont vraiment apprécier le concert et qu'ils vont apprécier l'album. Et s'il-vous-plaît, faites le moi savoir sur Facebook. Je répond à tous les messages. Dites moi ce que vous pensez de l'album, même si vous l'avez détesté, faites le moi savoir. On apprend toujours des retours. Je ne joue plus en live donc le contact avec les fans est très important pour moi. Et j'adore le public français. On a eu ce jour promo à Paris et tout a été fantastique. Ce sont des gens chaleureux et intelligent. Donc voilà mon message !
 
Church : Merci beaucoup, et à bientôt, j'espère.
 
A : Qui sait ? Tout est possible !

1000x1000 1

Onlain bookmaker bet365.com - the best bokie

Commentaires