Официален блог на WebEKM EKM очаквайте сайта онлайн скоро.

Download Free Templates http://bigtheme.net/ free full Wordpress, Joomla, Mgento - premium themes.

[INTERVIEW] CARMELO DE NOVEMBRE POUR LA SORTIE DE "URSA"

Écrit par Phantasm (traduction Marie-Eleonor) le .

Pillier du doom metal Italien, Novembre revient après 9 ans d'absence avec un nouvel album intitulé "URSA". Carmelo (guitare, chant) nous en dit plus sur ce long silence et la préparation de ce 8 opus.

Peux-tu présenter rapidement le parcours de Novembre aux lecteurs qui ne nous vous connaîtraient pas encore ?
 
Le groupe est né en 1990 à Rome, sous le nom de Catacomb. Notre musique était plutôt axée death metal et grindcore. On a décidé de se rebaptiser Novembre en 1993 car cela nous a semblé plus en adéquation avec nos aspirations musicales d’alors.
 
Au cours de l'automne 1994, nous avons enregistré l'album "Wish I Could Dream It Again" au studio Unisound de Dan Swano. Deux ans plus tard, nous avons sorti notre deuxième album : "Arte Novecento". Fin 1998, nous avons signé un contrat avec Century Media Records pour être distribués aux quatre coins du monde. Quelques mois plus tard, l'album "Classica" a été enregistré et mixé au studio Los Angered d'Andy LaRocque, à Göteborg, en Suède. Nous avons présenté "Classica" au public lors d'une tournée européenne aux côtés de Moonspell, Kreator et Witchery, en janvier 2000.
 
A l'automne 2001, nous sommes entrés à nouveau en studio pour enregistrer "Novembrine Waltz". Cette fois, nous étions près de Marseille, au Sound Suite Studio, où le mixage a été assuré par Terje Refsnes (Tristania, Sins Of Thy Beloved, Morgul).  On est ensuite partis défendre notre album sur une tournée européenne où nous partagions l'affiche avec Opeth et Katatonia. C'est à cette époque que le vent a commencé à tourner entre le label et nous. Il nous a semblé que notre collaboration ne fonctionnait plus. Nos chemins se sont séparés. Peu de temps après, nous avons signé avec le mythique label britannique Peaceville Records et c’est dans ce cadre que "Materia" et "The Blue" sont sortis.
 
Comme l’industrie du disque est entrée dans une crise très importante qui a failli l’engloutir, qu’Internet a bouleversé le système économique mondial, qu’on ne savait plus comment les rôles étaient distribués et que la relation vendeur/acheteur n’était plus clairement définie, nous avons décidé de faire une pause. Cependant, puisque je n’ai jamais cessé de composer, j’ai commencé en mai 2015 à enregistrer avec Massimiliano l’album "URSA", celui qui vient de sortir !
 
Novembre était en hibernation depuis 2007 et l'album "The Blue". Qu'ont fait les membres du groupe durant cette période ?
 
Rien de particulier en dehors de l’élaboration des nouveaux titres. Chacun s’en est retourné à son quotidien. 
 
9 ans d'inactivité pour un groupe, cela peut paraitre une éternité, surtout à l'ère de la surconsommation musicale. Sera-t-il plus difficile pour Novembre de s'imposer ? N'as-tu pas été désorienté par certains changements dans le business musical ?
 
Désorienté ? Non, ce n’est pas le mot que j’utiliserais. Les changements dans le monde de l’industrie musicale sont quelque chose que j’observe avec assez de recul. En tout cas, Il m’en faudrait plus pour m’impressionner ! Neuf ans, ça fait un paquet d’années, c’est vrai, mais je n’ai rien vu passer. J’ai l’impression qu’on a sorti "The Blue" hier.
 
Parle-nous maintenant de "URSA".  Qu'apporte-t-il à Novembre après 7 albums studio ?
 
Je ne sais pas exactement ce qu’il nous apporte, mais il nous déleste sans doute d’un sacré poids ! Les titres que nous avions composés et mis de côté durant tant d’années nous pesaient vraiment. Nous sommes curieux de découvrir ce que l’album va apporter à ceux qui l’écouteront.
 
Que signifie le titre «URSA» ?
 
C'est l’acronyme d’ "Union des Républiques Socialistes Animales". C’est ainsi que devait initialement se nommer le chef d’œuvre de George Orwell La Ferme Des Animaux lorsqu’il a été publié en France.
 
 
Anders Nyström de Katatonia figure en guest sur l'album. Comment s'est-il retrouvé à participer à ce nouvel opus ?
 
J’ai trouvé que le titre "Annoluce" conviendrait parfaitement à Anders. En fait, je l’avais déjà sollicité il y a un certain nombre d’années. Je lui avais demandé d’assurer un solo sur l’un des titres de "Novembrine Walt", mais cela n’avait pas pu se faire. Là, mon souhait a pu se réaliser et le résultat a même dépassé mes attentes !
 
Le mythique Dan Swanö a mixé et masterisé «URSA». L'avez-vous rencontré ? Qu’a-t-il pu apporter à la musique de Novembre avec son sens si unique du son, selon vous ?
 
Nous n’avons pas eu l’occasion de le rencontrer en chair et en os. Il a réalisé tout le mixage depuis son studio, en Allemagne, et il ajouté à l’ensemble sa touche de perfection. Je suis certain qu’aucun autre studio ne nous permettrait d’obtenir un résultat sonore final avec un tel niveau de détails et une intensité si grande.
 
Novembre partira défendre «URSA» sur scène dès avril à travers l'Italie. D'autres dates Européennes sont-elles à venir ? Un passage par la France est-il envisageable ?
 
Une tournée est en train d’être planifiée. Je suis donc à peu près sûr que l’on passera par la France en septembre ou octobre.
 
Novembre diffuse avec "URSA" un sublime doom atmosphérique et lyrique. Quel sont les sujets et influences qui ont construit l'univers du groupe ?
 
Etant donné que l’écriture des textes et la réalisation de l’album se sont déroulées sur une période assez longue, il convient de dire que plusieurs sujets sont abordés. J’ai toutefois laissé une place un peu plus importante qu’auparavant à la satire politique et à l’animalisme. Ce sont des thèmes que vous pouvez remarquer rien qu’en regardant la pochette et en lisant les titres qui composent l’album.
 
Un mot pour les fans ?
 
Rien de particulier. J’espère qu’ils seront sensibles à l’atmosphère que notre album dégage.
 
Merci à toi pour et bon courage pour la suite !
 
Merci à toi ! Beau travail !
 
1000x1000 1

Onlain bookmaker bet365.com - the best bokie

Commentaires