Официален блог на WebEKM EKM очаквайте сайта онлайн скоро.

Download Free Templates http://bigtheme.net/ free full Wordpress, Joomla, Mgento - premium themes.

[INTERVIEW] Alex Friberg de Firespawn pour la sortie de "The Reprobate"

Écrit par Antephil Traduction Marie-Eleonor le .

Bonjour Alex, merci beaucoup d'accorder un peu de ton temps à Anteverse. Tout d'abord, comment vas-tu ?

Ça va bien ! L'atmosphère commence à se réchauffer, le temps des saisons plus chaudes arrive, et bien sûr, c'est aussi la sortie de ce nouvel album qui me réjouit. Tout se déroule bien, pour l'instant.

Effectivement, Firespawn revient avec un nouvel album. Voici ma première question : comment vous êtes-vous organisés pour réaliser ce nouvel opus en parallèle de vos groupes respectifs, qui ont une actualité musicale déjà bien chargée ? Comment avez-vous réussi à vous dégager du temps ?

Ça fait beaucoup de priorités, c'est clair ! Chaque membre de Firespawn appartient à deux ou trois groupes à la fois, ce qui doit faire huit ou neuf groupes à gérer en parallèle de Firespawn ! Ça prend beaucoup de temps, mais comme nous adorons ce que nous faisons, le temps n'est pas une contrainte. Quand nous préparons de nouveaux titres, Victor compose. Il ne participe pas aux tournées de Firespawn. Il est très productif, donc il peaufine de nombreux titres de chez lui. On se voit entre deux tournées, pour ainsi dire. L'autre guitariste, Fredrik, possède un studio d'enregistrement où nous avons enregistré la plupart de nos titres. Il nous est ainsi plus facile de réserver nos week-ends au groupe quand chaque membre est tranquille chez lui. On se retrouve au studio de Fredrik et on enregistre les titres qu'on a travaillés.

Ça demande un peu d'organisation, mais tu sais, le métal, c'est toute notre vie ! C'est ce qu'on sait le mieux faire !

Evidemment ! Que ferait-on sans metal ?! Avec ce 3e album, Firespawn trouve réellement son identité. Son style est plus rapide et plus brutal que celui de "Shadow Realms", le précédent opus. Cette orientation musicale est-elle un choix délibéré du groupe ou cela s'est-il imposé naturellement ?

C'est un peu des deux, en fait. Lorsque nous avons créé ce groupe, Victor, L-G et moi savions très précisément vers quel style nous orienter. Victor souhaitait depuis de nombreuses années aller vers quelque chose de plus violent que ce que proposaient groupes dont il avait fait partie. Quand nous avons avons mis Firespawn sur pied, les titres de "Shadow Realms" étaient donc tous plus ou moins prêts. Ce sont de bons titres, je ne dis pas le contraire ! Mais pour "The Reprobate", Victor a composé pour le groupe tel qu'il est actuellement puisqu'il connaissait les capacités de chaque musicien. Les titres de "The Reprobate" relèvent beaucoup plus du sur-mesure. Par exemple, quand on a appris que Matte Modin serait derrière les fûts, on a su qu'on pourrait se permettre de jouer à une vitesse infernale. Victor est capable de composer ce genre de titres. Lorsque nous avons discuté tous les cinq du death metal que nous voulions jouer, on a réalisé que notre idée correspondait aux souhaits de Victor et c'est ce qu'on retrouve sur "The Reprobate". Il s'agit donc d'une évolution naturelle mais qui, en même temps, correspond aussi à notre vœu initial. Victor et moi avions un objectif assez clair.

Le visuel de "The Reprobate" est à nouveau signé Paolo Girardi. Satan est toujours présent. Le diable fait-il délibérement partie de l'identité visuelle de Firespawn ou est-ce une simple coïncidence ?

En fait, nous avons vu une œuvre de Paolo et nous l'avons voulue à tout prix pour le visuel de "Shadow Realms". L'illustration était donc déjà prête avant notre demande, mais elle nous a tellement plu que nous l'avons choisie pour illustrer cet album. Ce qui est amusant dans cette histoire, c'est que cette image tombait à point nommé pour "Shadow Realms" parce qu’on y a retrouvé les paroles de certains de nos titres ! Le paysage illustre parfaitement le titre. Le visuel traduit bien les paroles des titres.

Sur l'album "Shadow Realms" figure un titre contenant un refrain en chant clair : "Lucifer Has Spoken", et vous remettez ça sur "The Reprobate", avec "Death By Impalment". D'où vous est venue cette idée ?

Le souhait a été émis au moment de l'enregistrement de la démo de "Lucifer Has Spoken". Je voulais qu'à un certain moment du morceau, il y ait quelque chose qui rappelle l'univers des moines. Durant l'enregistrement, L-G a dit : "Bon, je vais l'interpréter de cette façon, avec un chant clair...". Quelque chose dans l'esprit de Candlemass. Le résultat a largement dépassé toutes nos attentes. J'ignorais que son chant clair pouvait être aussi bon ! A mon avis, ça lui a même tellement plu qu'il a gardé en tête le souhait de retenter l'expérience sur cet album. De mon côté, je désirais également qu'il y ait au moins un titre avec un refrain en chant clair. Sur cet opus, nous avons même dépassé notre objectif. Nous avons besoin d'aller encore plus loin à chaque nouvel album. L-G s'est surpassé : il excelle aussi en chant clair. Mettre un titre avec du chant clair sur chaque disque, c'est très bien ! S'il peut le faire, pourquoi s'en passer ?

Evidemment ! Le résultat est vraiment bon. Aux côtés de "Death by impalement" figure un autre titre mid-tempo, à savoir le titre phare "The Reprobate". Les riffs de ce morceau font beaucoup penser à Gojira. Est-ce une référence au groupe français ou s'agit-il simplement d'une coïncidence ?

En fait, ce n'est qu'une pure coïncidence. On m'a souvent dit que ce titre rappelait beaucoup Gojira, mais c'est un groupe que nous n'écoutons pas. En ce qui me concerne, je ne les ai d'ailleurs jamais entendus, alors je ne sais pas à quoi ressemble leur son ! Bon, a priori, ça ressemble à "The Reprobate", mais je n'en sais rien. Ce n'est qu'une coïncidence, me semble-t-il. Si mes informations sont bonnes, c'est un groupe assez important, alors si leur style ressemble au nôtre, ça ne peut être que positif !

Ce ne serait donc qu'une drôle de coïncidence, alors ! Passons à un autre sujet. Chaque membre de Firespawn fait partie d'un groupe présent sur la scène du death metal old school depuis plus ou moins 25 ans. Quelle valeur ajoutée peut apporter Firespawn, par rapport aux autres formations ? Qu'est-ce qui différencie Firespawn d'Entombed A.D, Unleashed ou Necrophobic ?

La réponse est dans la question. Ce sont des groupes qui sont actifs depuis 20 ou 25 ans. L-G est le musicien le plus âgé du groupe. Cela doit faire 35 ans qu'il est dans ce milieu. Nous y baignons tous depuis un sacré moment. Ces groupes comptent un paquet d'années d'existence. Puisque de nombreux groupes proposent du death metal old school de bonne facture, il ne nous semblait pas très pertinent de créer un énième groupe du genre, surtout quand il s'agit du style de musique que nous jouons dans nos autres groupes depuis des années. Quand nous avons décidé de nous lancer dans une nouvelle aventure, nous voulions un vrai dépaysement et une orientation vers un style de death metal qui nous semblait inédit. C'était ça, l’idée. Le style d'un groupe comme Necrophobic a toute sa place. Pour Firespawn, on pourrait prendre l'image de la toile encore vierge. On trace les premières lignes et on regarde quelle tournure cela peut prendre. Ça fait un bien fou ! Voilà l'idée principale. Nous voulions quelque chose de nouveau, de frais et de plus brutal. Et de plus rapide !

Encore plus brutal ? Sérieusement  ?

Oui ! Toujours plus !

Vous êtes actifs sur la scène du death metal depuis 25 ans, et vous avez abordé les aspects les plus sombres de l'humanité. Comment réagissez-vous à l'actualité ? Je crois que l'inspiration ne vient malheureusement pas à manquer, avec ce qui se passe chaque jour dans le monde !

Tu fais référence aux attaques terroristes ?

Oui ! Ou même plus largement. Les terroristes, l'élection de Trump et ses conséquences, etc. On dirait que tout se casse la figure, non ?

Je ne parle jamais de politique ou de religion, dans mes textes. S'il m'arrive d'aborder la religion, c'est pour dire combien le concept est merdique. Ça déforme la vision que les gens ont des choses. La rencontre avec le serpent a offert à Eve et Adam la possibilité d'ouvrir les yeux, la liberté de choisir. La religion, c'est tout sauf ça. Ça empoisonne l'esprit des gens, et ça les oriente dans une très mauvaise direction. Pour moi, c'est aux antipodes totaux de ce qui est bon. Un authentique sataniste se fiche de ce que disent les autres. Et mon discours est aussi valable pour la politique.

Je suis d'accord.

Je n'ai rien à dire sur Trump, sincèrement. Il y a des gens qui ont voté pour lui. Tant mieux pour eux, alors, et tant pis pour les autres, dans ce cas.

Les membres du groupe sont présents sur la scène death metal depuisenviron 25 ans. Que pensez-vous des dernières productions, en matière de death metal ? Y a-t-il encore des groupes qui vous surprennent, qui vous motivent ?

Oui, parfois je reste scotché sur un truc que je trouve bon. Je voudrais aussi dire qu’il y a une tendance qui me casse royalement les couilles, c’est que tout le monde cherche à avoir un son 80s. Ils veulent un son du genre « répétitions demo underground de death metal ». Il y a quelques groupes qui sont pour moi de belles surprises, même si on sort un peu du death, comme ***The Giant/Jail from Absola***. C’est du death hardcore satanique. J’aime bien ! Certaines jeunes formations sont très douées.

A ton avis, est-ce qu’on parlera dans 25 ans de ces productions dans les mêmes termes qu’on le fait aujourd’hui pour Entombe A.D, Unleashed ou Necrophobic ?

Je pense, oui, car ce sont des groupes qui ont créé quelque chose, d’une certaine façon. Quelque chose de plus brutal. Ils sont plus sombres que beaucoup de groupes actuels. Ils apportent quelque chose de neuf. Dans 20 ans, on les définira comme les fondateurs d’un nouveau style, d’innovateurs.

Puisque Firespawn a enfin trouvé son identité, pouvons-nous espérer un 3e album ?

Bien sûr !

Qui sera plus brutal encore ?

Voilà ! (Il rit). En fait… Firespawn n’est pas qu’un projet parallèle dont on s’occupe quand on en a le temps. On n’est pas du genre : “Consultons nos plannings et choisissons un créneau pour nous render au studio d’enregistrement.” Nous nous investissons totalement dans Firespawn, comme nous le faisons pour nos autres groupes, même si nous avons plus de dates à assurer pour ces derniers parce qu’ils existent depuis plus longtemps et qu’ils ont par conséquent un calendrier plus chargé. Firespawn est moins chronophage que nos autres formations, mais changera peut-être à l’avenir. Mon souhait est que l’on continue à sortir des albums avec Firespawn et que l’on en fasse un grand groupe. Ce serait vraiment sympa.

Super ! As-tu des dates de concert en tête ? Avez-vous prévu de jouer des titres de “The Reprobate” sur scène ?

Bien sûr ! Nous avons joué pour la première fois sur scène deux titres de l’album à l’occasion du Black Christmas, en Suède, en décembre dernier. Quand l’album sera sorti, nous pourrons certainement interpréter plus de deux titres sur scène. Des festivals sont à notre programme, comme le Hellfest. Nous y jouerons des titres issus de l’album.

Nous allons nous produire dans certains festivals en Finlande, Suède, Allemagne, Hollande… J’ai hâte d’être au Hellfest ! Ca promet !

On jouera à l’Altar, je crois.

En toute logique. Les groupes de death metal sont programmés sur cette scène.

(Alex rit)

Je trouve que c’est un espace vraiment sympa car il est plus intime que les grosses scènes. Il y a une vraie communication avec les groupes. C’est vraiment bien.

C’est cool. Je suis déjà allé une fois au Hellfest. C’est un festival sympa. Il est très grand, mais il est bien.

Oui, il est très bon. On est fiers que ça se passe chez nous !

Oui, je comprends!

Bien, c’était ma dernière question. Merci beaucoup de m’avoir accordé du temps. As-tu quelque chose à ajouter ? Un messager à adresser aux fans ? Aux lecteurs ?

Je dirais à nos fans qu’ils peuvent consulter notre page Facebook officielle pour se tenir informés des dernières infos concernant la sortie de l’album, les dates de tournée, etc. L’adresse, c’est facebook.com/firespawnofficial. Et pour ceux qui sont impatients de secouer leur tête dans tous les sens, voici mon message  : “Si vous avez un rêve, focalisez-vous dessus et choisissez vos complices avec soin”. Comme le dit le proverbe anglo-saxon : “Si vous voulez vous envoler comme un aigle, ce n’est pas avec les dindes qu’il faut trainer.”

Belle idée !

Rêvez sans limites et donnez-vous les moyens de réaliser vos rêves.

Merci beaucoup. A bientôt ! Rendez-vous en juin.

Au plaisir !

girardifirespawn17

Onlain bookmaker bet365.com - the best bokie

Commentaires