Официален блог на WebEKM EKM очаквайте сайта онлайн скоро.

Download Free Templates http://bigtheme.net/ free full Wordpress, Joomla, Mgento - premium themes.

[INTERVIEW] Nika Brunet, co-fondatrice du Metaldays

Écrit par SataNico le .

Qui es tu Nika ?

Alors je suis Nika Brunet, la femme de Boban Milunovic. On gère tous les deux le festival Metaldays en Slovénie. On se partage les tâches, je fais beaucoup de promotions, mais lui aussi.

Quelle est la spécificité du Metal Days, par rapport aux autres festivals de metal ?

Notre truc, c'est qu'on n'offre pas juste un festival de musique. C'est également un festival de vacances. En effet, l'événement dure une semaine complète et les lieux sont entourés d'une magnifique rivière. Il y a de nombreuses activités à côté, pas seulement de la baignade, et tout ça commence dès le petit déjeuner.

Il n'y avait pas autant de promotion pour le Metal Days avant, pourquoi en faire autant soudainement alors que vous êtes déjà bien installés ? Vous prévoyez plus de visiteurs ?

Non. Ne serait-ce que niveau superficie, on est limités en nombre de visiteurs. On veut également limiter à quelques milliers les festivaliers, de manière à créer un confort de vie sur place, qu'ils aient plus de place pour mettre leurs tentes. Cette promotion, c'est uniquement pour que les gens nous connaissent un peu plus et sachent ce que nous proposons, qu'ils n'aient pas seulement connaissance de l'événement. Il ne reste pas plus de 1000 places à vendre, donc tout se passe très bien de ce côté là.

Qu'est ce qui a changé quand on est passé du Metal Camp au Metal Days ?

C'est surtout le concept autour du festival qui a évolué. A cause de ça, le line up doit s'adapter. Même si on pouvait éventuellement se payer des groupes comme Rammstein ou Iron Maiden, à cause de cette limitation de place que l'on s'impose, cela crée des conditions qui font qu'ils ne pourraient pas venir jouer chez nous. On n'aurait pas la place pour stocker tout leur matériel ! Nous travaillons donc un peu moins sur la quantité, mais toujours autant sur la qualité.

Que pensez-vous de la compétition avec les autres festivals d'été ? Vous ne pensez pas qu'il y en a trop ?

On a beau être relativement connu, c'est grâce à notre ambiance spécifique. Le festival en lui même est petit. Du coup, on n'a pas réellement de compétition directe avec les autres festivals. On joue la carte du festival plus convivial, on est particulièrement propre et les festivaliers jouent très bien le jeu d'ailleurs. Quant à savoir s'il y en a trop, et bien il y a de plus en plus de festivaliers, avec des budgets différents, des goûts différents, alors pourquoi ne pas continuer à leur offrir plein de festivals ? Il y en a pour tout le monde.

Parlez nous du "Winter - Days of Metal", quelle est la différence avec l'édition d'été ?

C'est un peu le petit frère du Metal Days. La première différence, outre la saison est la localisation. Il a lieu à Bohinjska bistrica, qui se trouve dans une charmante vallée en montagne. L'autre différence est l'absence de camping, il y ferait bien trop froid ! Mais ce concept de "festival-vacances" est toujours présent et l'hôtel est inclus dans le prix du package. Il y a d'ailleurs plusieurs packages proposant notamment du ski ou encore des spas pendant la journée, avec les concerts le soir évidemment. Mais cette fois les concerts sont en salle, c'est un festival intérieur.

En dehors de ces 2 festivals, vous avez d'autres activités en rapport avec la musique durant l'année ?

Oui ! Nous organisons d'autres festivals. Un festival de reggae, un autre de blues à Ljubljana et un autre festival de metal, beaucoup plus petit encore que le Metaldays, toujours à Tolmin. Donc ça nous occupe toute l'année !

Y'a t'il quelque chose que vous changeriez à propos du Metal Days ?

D'un point de vue business, on ne peut jamais être pleinement satisfait. Il y a toujours des petites choses à améliorer. Mais on est globalement satisfaits, ce sont le genre de petites choses invisibles pour les spectateurs dont seuls nous en tant qu'organisateurs, pouvons nous rendre compte.

Quel fut votre pire expérience avec le festival ?

Rien de crucial ne me vient à l'esprit, si ce n'est évidemment certains caprices de Mère Nature. C'est le risque en plein air. On a déjà eu des tempêtes et d'énormes rafales. Mais on est habitués, on arrive assez bien à gérer. Donc en dehors de ça, je ne crois pas avoir vraiment eu de mauvaise expérience. Espérons que ça continue comme ça !

Les concerts ne commençant qu'assez tard dans la journée, qu'y a t'il à faire pour les festivaliers dans le coin ?

Tolmin est un tout petit coin, il y a assez peu d'habitants, c'est dans une région montagneuse. Il y a donc toutes les activités habituelles d'été : randonnée, escalade, rafting. La région étant assez jolie, il y a plein de touristes, ainsi que certains festivaliers qui viennent parfois en avance, ou ne repartent que quelques jours après pour pouvoir profiter du climat local. De plus c'est un endroit facilement accessible depuis Ljubljana, à 2h et demis en voiture.

Un petit mot pour conclure ?

J'espère que vous aurez l'occasion de venir nous voir un de ces jours. Que vous soyiez ou non habitués à d'autres festivals, c'est une expérience unique. Vous aurez l'occasion de vous amusez la journée, de voir de super concerts le soir et de vous faire plein de nouveaux amis. Je suis sûre que vous aller adore le Metaldays !

37853976 1091004651037730 8072292347368439808 n

Onlain bookmaker bet365.com - the best bokie

Commentaires