Официален блог на WebEKM EKM очаквайте сайта онлайн скоро.

Download Free Templates http://bigtheme.net/ free full Wordpress, Joomla, Mgento - premium themes.

[REPORT] Compte-rendu de la Paris Games Week 2016 !

Écrit par Brutal le .

Grand rendez-vous annuel pour tout les fans de jeux vidéos; l'édition 2016 s'est déroulée une nouvelle fois dans la bonne humeur générale. Cette année marque un nouveau record de fréquentation pour le salon, avec pas moins de 310 000 visiteurs répartis sur les 5 jours d'ouverture au publique. De nombreux invités de marque étaient présents et pour la première fois, nous avons eu le plaisir de faire partit des quelques 1415 journalistes accrédités. Voici nos impressions sur ce salon.

Pour cette première année, Phantasm et moi n'étions pas forcément bien organisés et n'avons pas pu profiter de tout ce que le salon avait à nous offrir. Une ouverture spéciale journaliste avait été programmée la veille mais je n'ai pu m'y rendre pour cause de travail. A vrai dire nous ne pensions même pas obtenir le précieux sésame que tout le monde désir et finalement nous avons été surpris que notre requête soit acceptée. Du coup nous étions un peut pris au dépourvu et avons à peine eu le temps de se concerter et de s'organiser.

Nous nous retrouvons finalement sur le site le Samedi matin, prêts à fouler les longues allées pour faire quelques photos, tâter du jeux et faire des rencontres. Après quelques changements de métro, nous voilà enfin devant les portes du salon. Il y a déjà du monde mais le Parc Expo n'en est pas à son coup d'essai en matière de fréquentation record et le flux se gère bien. Si bien qu'aucune tension ne se fait ressentir et les visiteurs coopèrent volontiers pour faciliter le travail des vigils. Pour la partie presse, c'est encore mieux. Nous prenons un chemin différent puis arrivons sous un tente ou nous sommes tout de suite pris en charge par les hôtes/hôtesses d'accueil. On présente nos pass et pièces d'identité, et d'un simple coup de scan nous voici fin prêts et motivés comme jamais à passer à l'acte.

Un rapide tour au vestiaire pour se débarrasser des vestes et on attaque directement par la section Indie Garden. Armé de mon appareil photo je mitraille tout se qui bouge, à la recherche du cliché parfait. Il faut dire qu'en tant que pur néophyte de la photographie, il m'en faudra des clichés avant d'en sortir un "exploitable ou presque".

C'est à ce moment précis qu'on se regarde et qu'avec Phantasm on se dit: "Putain on a merdé". Effectivement, le salon est bondé et même pour un jeu indé il faudra patienter un peu pour pouvoir le tester et se faire un peut plaisir. Le salon prends d'un seul coup des airs de marathon interminable vu la surface mais ca c'est surtout parce que nous ne sommes que deux et que nous n'avons pas profité de la soirée journaliste. Quelque part cela nous mets aussi dans la position du visiteurs lambda qui vient pour essayer la masse de jeux vidéos avant sortie. Il faudra redescendre sur terre et je finalement se dire que si l'on vient pour du test, on en fera pas cinquante dans la journée alors il faudra choisir judicieusement. Enfin bref, avec 310 000 visiteurs, il fallait pas s'attendre non plus à ne pas faire la queue.

Après une bonne cinquantaine de photos, premier pad en main pour un rapide test de Dimension Drive. Un intéressant Shoot'em up dans un univers Comic Book qui se joue simultanément sur deux écrans. Nous avons la possibilité de switcher d'écran quand cela devient ingérable sur le premier et se sortir d'une mauvaise passe. Je vois qu'il y à pas mal de monde à attendre derrière moi, beaucoup d'enfants alors après quelques minutes je décide finalement de laisser place aux autres. J'espère sincèrement pouvoir reparler de ce jeux sur le site.

Du coup on décide de se poser 5 minutes pour se désaltérer et faire un premier bilan. Il y a beaucoup d'exposants et certains stands sont massifs, cependant tout est bien organisé et on ne se marche pas dessus ce qui est appréciable même en période d'affluence comme la tranche 12h00 16h00. Tout est mis à disposition pour que les nombreux visiteurs se sentent comme chez eux. Point restauration ou la nourriture est principalement de fast food surement pour mieux gérer l'afflux et aussi pour que les gens ne perdent pas de temps derrière leur assiette. Léger point négatif cependant, toujours au sujet de la nourriture que nous avons trouvé assez chère. D'ailleurs nous avons de notre coté décidé de manger un sandwich en ville pour économiser un peut sur les frais et aussi pour prendre un peu l'air.

Après quelques autres stands de visités, nous arrivons sur la partie réservés au joueurs qui s'affrontent en live sur des jeux comme Overwatch, League Of Legend... Ici on décide de faire juste un tour vite fait car vu la taille dus salon, nous ne sommes pas sur d'avoir le temps de tout couvrir. Les retranscriptions sont faites sur des écrans géants et tout est mis en œuvre pour que le spectateur ne loupe aucune miette. Parfois des chaises sont mises à disposition pour profiter un max et certains matchs sont même streamés sur les plateformes en vogue. L'ambiance est quand à elle assurée par des animateurs et des commentateurs, à la manière d'un match de foot France – Allemagne sur TF1.

La dernière partie du salon représente les gros éditeurs et leurs sorties à venir. C'est ici que la grosse majorité des visiteurs se concentre. EA et Battlefield 1, Square Enix et son magnifique stand Final Fantasy, Activision et l'énorme stand Call Of DutySkylanders Destiny. Franchement pour un fan de jeux, ca vaut le détour. D'autres jeux sont représentés comme Dead Rising 4, Siberia 3, Sniper Elite, Tekken 7. C'est vraiment la totale. Malheureusement nous n'aurons le temps de tester aucun de tout ses jeux, mais quelques contacts on été pris. Nous allons faire notre maximum avec les membres du staff pour apporter un peut de contenu qui serait susceptible de vous intéresser.

Pour finir la journée, nous décidons de prendre un peut de bon temps dans la partie retro gaming. Elle est largement représentée et de nombreux stands nous présentent de véritables pièces de collection; pour le bonheur de nos yeux. Le stand MO5.com mets même des Dreamcast, Mega Drive , Snes à disposition avec des canapés et vieux cathodiques pour un moment nostalgique sympathique. C'est assez amusant de voir les jeunes tester des jeux qui ont occupés nos dimanches pluvieux il y a 20 ans et prendre presque autant de plaisir que nous à l'époque.

Pour conclure, le salon est très bien organisé. Le flux de visiteurs se gère bien et tout le monde semble y trouver son compte. A aucun moment nous avons senti de tension et tout le monde joue le jeux (c'est le cas de le dire). Les gens s'amusent et partagent de bons moments, entre photos avec les cosplayeurs test de jeux vidéos et retour en enfance. Tout est représenté, aussi bien les gros éditeurs que les plus petits.  De la dernière technologie de simulation de conduite sur 3 écrans en siège baquet sur vérins hydraulique, de la réalité virtuelle  à la bonne vieille game boy même pas en couleur. Un bon moment à savourer. Nous espérons pouvoir y revenir l'année prochaine avec un équipe un peu plus nombreuse et préparée pour couvrir un maximum de choses et en attendant nous vous laissons avec les photos réalisées durant ce samedi de folie.

PGWCOCA

Onlain bookmaker bet365.com - the best bokie