Официален блог на WebEKM EKM очаквайте сайта онлайн скоро.

Download Free Templates http://bigtheme.net/ free full Wordpress, Joomla, Mgento - premium themes.

The Predator

Écrit par SataNico le .

Huit ans après un troisième volet sympa sans plus, produit par Robert Rodriguez (Machete, Sin City) et réalisé par Nimrod Antal (Motel, Metallica Through The Never), la saga Predator revient enfin avec son quatrième film. Sixième si vous tenez absolument à y inclure les crossovers avec Alien. Et les critiques ne sont franchement pas tendres encore une fois. On parle même quasiment d'insulte à l'original de John McTiernan...

Une question me vient alors à l'esprit. Ces gens là ont ils réellement vu le film ? Ou se sont ils juste fié à un trailer ? Se rappellent ils réellement du premier film ? La purge annoncée n'est clairement pas là. Le film n'est pas un chef d'oeuvre et a pas mal de défauts, mais il est très loin d'être mauvais. On est dans de la bonne série B à l'ancienne. Le casting, loin de valoir la bande à Schwarzy a de la gueule, de bons seconds rôles (mention spéciale à Thomas Jane et son syndrôme de la Tourette), des personnages plutôt variés. Et en plus Shane Black a le mérite de ne pas avoir fait une potiche d'Olivia Munn (ce rôle est pris par la blonde), qui reste ultra sexy, dans un rôle à la Lara Croft et est sans doute la plus badass du film. Boyd Holbrook fait le taff mais n'est pas ultra convaincant non plus (toujours plus que Brody dans le précédent film). Streling K. Brown en gros con de l'armée est le plus marquant du nouveau cast.

Shane Black, avant d'être "le réalisateur d'Iron Man 3 comme le précise l'affiche est surtout le scénariste de L'Arme Fatale et Last Action Hero. En tant que réalisateur, on constatait effectivement qu'il venait du scénario à la base, ses Kiss Kiss Bang Bang et The Nice Guys marquaient d'avantage pour leurs dialogues que pour leur mise en scène. Et bien étrangement, c'est un peu l'inverse ici ! Les punchlines font un peur forcées par moment, notamment la reprise de celle culte d'Arnold dans le 1, par Olivia Munn... Alors que les scènes d'action elles déchirent... L'affiche ne mentait donc pas en fait, c'est bel et bien le Shane Black d'Iron Man 3 aux commandes.

Scénaristiquement, son film est très malin. Il mentionne explicitement les 2 premiers films et fait un gros clin d'oeil au 3 via une créature (il ne pouvait mentionner Predators explicitement, étant donné qu'il ne se passait pas sur Terre) et sa construction est justement un mix des trois. On craignait que le gamin autiste du film ne le pourrisse et le transforme en spectacle familial, mais tout va bien. Il est plus proche de la petite blonde de Jurassic Park que de l'horrible gosse de Babadook. On appréciera également d'avoir étoffé la mythologie de la saga, en donnant plus de profondeurs à la race des Yautja. Mais quelques facilités scénaristiques peuvent gâcher quelque peu le film, pour peu qu'on ait la mauvaise idée de le regarder sérieusement ! Ca reste une série B très conne et très fun !

Dans la droite lignée des deux premiers films, ce "vrai" Predator 4 remonte la barre après un Predators sympa mais frustrant et souffrant d'un casting peu crédible (Adrien Brody en warrior ? Sérieusement ? xD ), qui esquissait plein d'idées sans jamais les exploiter. Ici le scénario est simple, mais respectueux de ses prédécesseurs et donne des pistes pour un éventuel Predator 5.

note3

Onlain bookmaker bet365.com - the best bokie