Официален блог на WebEKM EKM очаквайте сайта онлайн скоро.

Download Free Templates http://bigtheme.net/ free full Wordpress, Joomla, Mgento - premium themes.

Ormyst - Arcane Dreams

Écrit par SataNico le .

Petit nouveau sur la scène metal sympho française, encore confidentielle, mais qui mine de rien commence à bien pousser (Whyzdom, Beyon-D-Lusion, Benighted Soul, Kells, Kerion...), Ormyst nous livre ici un premier album de qualité.

Composé de Sophia au chant, Brandon aux claviers, Sébastien à la guitare, Yvan à la basse et Donovan à la batterie, le quintet nous propose un disque fortement influencé par le Nightwish des débuts (période "Oceanborn"/"Wishmaster") avec un petit côté speed et power metal, à tendance prog lorgnant plutôt du côté de Stratovarius et Dream Theater, avec même une petite touche de Sonata Artica pour les claviers. Mais ce côté prog est plus effleuré que vraiment exploré, il suffit néanmoins à donner une identité au groupe, qui se cherche encore sur ce premier effort.

La répartition des titres est assez classique, on a d'un côté une majorité de chansons rapides à gros riffs ("Scratching Games", "Dreamsailor"...), de l'autre les power ballades de rigueur ("Taste of Your Tears", "Back To Salem") et pour conclure, comme c'est souvent la tradition, un long titre épique de près de 10 minutes (la chanson titre "Arcane Dreams") regroupant toutes les facettes du groupe. On peut y trouver également par moments des touches de rock progressif 70's, ce qui montre l'étendue des influences du groupe, néanmoins l'album reste très homogène, il y a une vraie ligne directrice et pas de chanson qui dénote.

La production, très correcte pour un premier album souffre par moment de petits aléas dans le mixage, une voix pas toujours bien mise en avant, parfois étouffée par les instruments et surtout un effet d'écho pas toujours bien maîtrisé, mais globalement c'est très correct. Le jeu des musiciens est très propre, les solos de guitares sont impressionnants et techniques, sans pour autant faire "branlage de manche", la partie prog est parfaitement assimilée. Les claviers alternent avec bonheur les parties electro et classique. La basse et la batterie très efficaces lient parfaitement l'ensemble et le chant de Sophia, bien que perfectible laisse entrevoir une belle marge de progression. Elle a tendance à un peu toujours chanter les mêmes notes, mais certains morceaux laissent entrevoir ses capacités réelles, plus de variations seraient un point fort à l'avenir. Son vibrato un peu hésitant est à travailler. Mais globalement sa voix très jolie et douce, malgré le lyrisme du chant colle à merveille à la musique.

Un bon album, aux influences pas encore totalement digérées, mais néanmoins très prometteur pour la suite, efficace, qui plaira à coup sûr aux nostalgiques du vieux Nightwish. Une jolie découverte, un groupe à suivre !

Onlain bookmaker bet365.com - the best bokie